Le MOMOSITE vous présente : 

Histoires drôles sur les
TRANSPORTS et  la circulation

Page mise à jour le 31/07/2013

(34 histoires)

  1. ACCIDENT
    Une belle femme et un homme ont une collision assez grave. Les véhicules sont complètement foutus, mais eux, s'en sortent bien
    La femme une fois extirpée de la voiture aide l'homme à en faire autant
    - Vous êtes un homme et je suis une femme. Regardez nos voitures. Bonnes pour la casse, et nous ne sommes pas blessés. C'est un signe que Dieu voulait qu'on se rencontre et que l'on devienne amis
    - Je suis d'accord avec vous, cela doit être un signe.
    - Regardez, un autre signe. Ma voiture est démolie, mais la bouteille de vin à l'intérieur est intacte. Dieu a sûrement voulu qu'on la boive pour célébrer notre chance d'être toujours en vie.
    Elle tend la bouteille à l'homme qui l'ouvre, en boit la moitié et la tend à la femme. Elle la prend, et remet le bouchon dessus et la remet à l'homme.
    L'homme demande :
    - Vous n'en prenez pas ?
    - Non, je crois que je vais attendre la police.

  2. ALCOTEST
    Une voiture fait des zig-zag sur un route peu fréquenté qui traverse la forêt de Fontainebleau. Deux motards qui passaient par là remarqueNT le véhicule dangereux et font signe au conducteur de s'arrêter.
    - Monsieur, je dois contrôler votre alcoolémie. Vous allez devoir souffler dans cet alcoomètre.
    - Je ne peux pas, je suis asthmatique, et souffler dans ce genre de trucs, ça me déclenche des crises d'asthme...
    - D'accord. Dans ce cas, vous allez venir avec     nous au commissariat, et un médecin vous fera une prise de sang.
    - Impossible, je suis hémophile. Les plaies de piqûres me font toujours saigner et j'ai de gigantesques hématomes sur les bras pendant des mois...
    - Et bien dans ce cas, je me baserai simplement sur un examen visuel de vos capacités : Venez avec moi jusqu'à cette ligne blanche. OK, maintenant, vous allez essayer de marcher tout droit en mettant vos pieds sur la ligne !
    - Impossible !
    - Et pourquoi donc ?
    - Parce que je suis bourré, connard !

  3. AUTO-STOPPEUSE
    C'est Robert qui s’apprête à prendre l’autoroute pour aller à Lille. Porte de la Chapelle, il prend une auto-stoppeuse en minijupe. Celle-ci commence à lui faire du charme.
    Un peu avant d'arriver à Lille, Robert lui frôle la jambe par mégarde en changeant de vitesse. La nana le regarde droit dans les yeux et lui dit: "Tu peux aller plus loin tu sais ?"
    Alors Robert continue jusqu'à Bruxelles...

  4. AUTOROUTE
    C'est Ginette qui prend l'autoroute à contre sens. Tandis que les motards de la police se mobilisent, la radio lance un message d'alerte :
    - Alerte à tous ! Une imbécile a pris l'autoroute à contresens ! Soyez extrêmement prudent !
    - A mon avis, se dit Ginette en regardant les autres voitures, y en a plus d'un !

  5. AVION
    Un Boeing 747 rempli de passagers.
    Les 2 ailes sont en feux.
    Le commandant demande au copilote d'annoncer aux passagers que la situation est désespérée et que sauf miracle tout le monde va mourir dans l'avion.
    - Mesdames messieurs, une fois ! Bredouille-t-il incapable de sortir un mot de plus.
    - Je n'y arrive pas ! dit-il au commandant.
    - Ca ne fait rien le navigateur va y aller !
    - Mesdames messieurs, une fois ! Mais il ne peut en dire plus lui non plus.
    - Steward allez-y et montrer leur que vous êtes un homme !
    - Mesdames, messieurs, je je je je je....ne peut pas !
    Colère du commandant qui envoi l'hôtesse de l'air.
    - Messieurs, mesdames on va euh une fois euh bon je n'y arrive pas non plus !
    Très grosse colère du commandant.
    - Mais enfin bon sang si vous ne pouvez pas le dire chantez-leur !
    - Bonne idée ! dit l'hôtesse
    L'hôtesse revient près des passagers :
    - (en parlant) mesdames messieurs, (en chantant sur l'air de "la rirette"), on va se casser la gueule !
    Et alors les 450 passagers entonnent à l'unisson :
    - la rirette, la rirette....

  6. AVION 2
    A l'asile de fou (un asile pour riches), ils ont décidé de faire un voyage en avion. Alors qu'il commence à décoller, allez donc savoir pourquoi, le plancher commence à se décoller
    - Mesdames et messieurs, pour une raison inconnue, le plancher est en train de foutre le camp, agrippez vous à ce que vous pouvez, et nous allons essayer d'atterrir.
    Le plancher cette fois part complètement, et tous nos passagers sont agrippés à ce qu'ils peuvent.
    - Nous sommes un peu trop lourd pour tenter la manœuvre, si l'un des passagers pouvait se sacrifier ça nous arrangerait.
    - Puisqu'il faut que se soit quelqu'un, je me sacrifie ! dit quelqu'un avant de disparaître dans le vide
    Et alors à ce moment là tous les passagers se mettent à applaudir ce geste héroïque.

  7. BETE NOIRE
    Un automobiliste parisien accompagné de son épouse interroge un paysan.
    - C'est à vous tout ce coin ?
    - Dame !
    - Vous avez peut-être une vache noire ?
    - Non, je n'ai pas de vache noire !
    - Je ne sais pas, mois, un veau noir ?
    - Non !
    - Un taureau noir peut être ?
    - Non ! vous commencez à m'énervez d'ailleurs !
    - Un âne noir ?
    - Non, pas d'âne noir !
    - Un mulet noir ? un poulain noir ?
    - Non, je vous dis !
    - Ah j'ai trouvé ! un cochon noir ?
    - Non ! vous m'énervez ! vous m'énervez !
    - Un bouc noir ? une chèvre noire ?
    - Non !!!!!!!!
    - Un grand chien noir ?
    - Non !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Le parisien se tourne alors vers son épouse :
    - Tu vois Ginette, je te l'avais bien dis que c'était le curé qu'on vient d'écraser !

  8. CAMIONNEUR
    C'est un camionneur, sur le bord de la route un petit bonhomme vert fait du stop, le camionneur s'arrête et le prend. Au bout d'une ½ heure le petit bonhomme dit au camionneur :
    - C'est super gentil de m'avoir pris, si vous voulez pour vous remercier, je peut vous faire un gouzi-gouzi ?
    - Espèce de cochon, descend tout de suite de mon camion !
    Quelques kilomètres plus loin, voici un 2ème petit bonhomme vert qui fait du stop. le camionneur s'arrête et le prend. Au bout d'une ½ heure le petit bonhomme dit au camionneur :
    - C'est super gentil de m'avoir pris, si vous voulez pour vous remercier, je peut vous faire un gouzi-gouzi ?
    - Espèce de cochon, descend tout de suite de mon camion !
    Quelques kilomètres plus loin, voici un autre petit bonhomme bleu cette fois qui fait des signes.
    - Bon, je veux bien vous prendre, mais si c'est pour me faire des propositions dégueulasse comme vos copains, dégagez tout de suite avant que je vous fasse une grosse tête !
    Le petit bonhomme bleu sort alors une carte de sa poche
    - Gendarmerie ! Contrôle d'identité, montrez vos papiers s'il vous plaît !

  9. CAR POUR LOURDES
    En plein été, un autocar toutes glaces ouvertes roule vers Lourdes : il transporte des handicapés physiques qui s’y rendent en pèlerinage. Soudain, l'autocar double un motard qui roule sagement sur la route. Tout le monde se met à chanter :
    - Ami motard, ami motard, faut qu’t’accélères, mais surtout ne t’renverse pas !
    Vexé, le motard accélère et dépasse le bus. Mais celui-ci finit par le rattraper et le double à nouveau. Les passagers en remettent une couche :
    - Ami motard, ami motard, faut qu’t’accélères, mais surtout ne dérape pas !
    Le motard furibond accélère à nouveau, dépasse l'autocar mais celui-ci le rattrape encore une fois. Et le double. Les passagers s’en amusent et chantent de plus belle :
    - Ami motard, ami motard, faut qu’t’accélères, mais surtout ne te viande pas !
    Fou de rage, le motard met alors toute la puissance puis dépasse l'autocar quand il aperçoit un virage un peu plus loin… Trop tard, il perd le contrôle de sa moto… L'autocar arrive alors à hauteur de l’accident et les passagers se mettent alors à chanter :
    - Il est des nôôôôtres ! Il s’est cassé la gueule comme nous zau-autres

  10. CARGAISON
    Un camionneur s'arrête à un feu rouge, une femme le rattrape. Elle sort de son auto en courant vers le camion et frappe à la porte. Le camionneur descend sa vitre et elle lui dit  :
    - Bonjour, mon nom est Lucie et je veux vous dire que vous perdez votre cargaison
    Le camionneur l'ignore et continue sa route.
    Quand le camion s'arrête à un autre feu rouge, elle le rattrape encore une fois. Elle descend en courant de son auto et court au camion. Elle frappe sur la porte. Le camionneur redescend encore une fois sa vitre.
    Elle lui répète :
    - Bonjour, je suis Lucie et je veux vous dire que vous perdez votre cargaison.
    Haussant les épaules, le camionneur l'ignore encore une fois et continue sa route.
    A l'arrêt suivant, c'est lui qui sort en courant du camion, et il frappe à la vitre de la fille :
    - Bonjour, je suis André, c'est l'hiver, il neige, et je conduis un CAMION DE SEL de la DDE, conasse !!!

  11. CARROSSE ROYAL
    C'est le président de la république en voyage officiel à Londres qui roule dans le carrosse royal en compagnie de la Reine d’Angleterre. Tout à coup, un des chevaux sûrement dérangé par des problèmes de digestion manifeste sa gêne d’une manière plus olfactive que sonore qui fait que la respiration des passagers du carrosse devient soudain très pénible. La reine dit alors au Président :
    - Vous voyez mon cher Président, même la Reine d’Angleterre ne peut pas tout contrôler !)
    Et notre dirigeant de répondre avec toute la subtilité qu’on lui connaît :
    - J’apprécie votre honnêteté votre Majesté : je croyais que c’était un cheval…)

  12. COCHON
    Un homme au volant de sa voiture, monte une route de montagne, sinueuse et escarpée Une femme, au volant également, descend sur cette même route. Lorsqu'ils se croisent, la femme sort la tête de sa fenêtre et crie :
    - COCHON !.
    Aussitôt l'homme sort sa tête de la voiture et répond :
    - SALOPE !
    Chacun continue sa route et alors que l'homme passe le virage suivant, il percute un cochon au milieu de la route, et la voiture va s'écraser dans la vallée !

  13. CREVETTES
    La scène se passe dans un train. Dans un compartiment, un gars et une vieille dame. Le gars, assis, mange bruyamment des crevettes roses qu'il sort d'un sac. Il les décortique et jette les carapaces par la fenêtre du train... La vieille femme assise en face lui dit :
    - Pouvez-vous arrêter de faire ça ? C'est dégoûtant, ça sent très mauvais !
    Le gars lui répond :
    - Écoute Chérie ! Je n'ai rien contre toi, ne m'énerve pas ! J'ai payé mon billet pour ce voyage et je ferai ce que je veux dans ce train !
    Sur ce, il continue à décortiquer et à manger encore plus bruyamment ses crevettes et à jeter les carapaces par la fenêtre. Enfin, quand il a fini son sac de crevettes, il le jette aussi par la fenêtre et décide de piquer un petit roupillon... À ce moment, la petite vieille sort ses aiguilles et se met à tricoter. Le gars n'arrive pas à s'endormir à cause du cliquetis incessant des aiguilles. Au bout de quelques minutes, il se redresse et dit à la vieille femme :
    - Hé Mémé ! Tu ne veux pas arrêter ce bruit ? Tu ne vois pas que j'essaye de dormir ?
    Alors, la petite vieille lui répond :
    - Écoute mon Chou, je n'ai rien contre toi, ne m'énerve pas ! J'ai payé mon billet pour ce voyage et je ferai ce que je veux dans ce train !
    Alors, le gars se lève, furax, saisit les aiguilles à tricoter de la petite vieille et les jette par la fenêtre du train. La petite vieille se lève à son tour et tire sur le signal d'alarme. Le mec rigole et dit :
    - Ha ! ha ! Tu vas te prendre une amende de 200 euros pour ce coup là !
    Et la petite vieille lui répond :
    - Et toi, tu vas te prendre 10 ans pour tentative de viol..... lorsque la police sentira tes doigts !

  14. EXCÈS DE VITESSE
    Un motard fait stopper une voiture qui roule trop vite, il demande ses papiers au conducteur :
    - Je vous préviens tout de suite, je n'ai plus de permis, on me l'a retiré après ma cinquième arrestation pour conduite en état d'ivresse, Par contre j'ai ma carte grise, mais n'ayez pas peu, quand j'ouvrirai ma boite à gants, parce que c'est là que je range mes révolvers. Et si jamais vous fouillez le coffre, ne vous étonnez pas de trouver de la drogue et une kalachnikov.
    Paniqué le motard appelle les renforts. Quelques minutes plus tard, un escadron de gendarmes débarque, encercle la voiture arme au poing, menotte le conducteur et fouille la voiture.
    - Mais il n'y a ni armes ni drogue dans cette voiture ! Finit par conclure le chef
    - Evidemment qu'il n'y en a pas, et je suppose que votre collègue vous aussi raconté que je roulais trop vite !

  15. EXCÈS DE VITESSE - 2
    Marcel et sa femme Ginette sont en voiture et se font arrêter par la police.
    - Bonjour Monsieur. Vous rouliez à 135. Je vais vous faire un PV pour excès de vitesse...
    - Non, monsieur l'agent. Je roulais à peine à 105.
    Voyons, Marcel, tu roulais au moins à 135, si c'est pas plus. Intervient sa femme
    L'homme lance un regard à sa femme...
    - Je vais aussi vous donner 48 heures pour votre lumière arrière qui est brûlée. Ajoute le motard
    - Lumière brûlée ? Je ne savais pas que j'avais une lumière de brûlée.
    - Voyons Marcel, ça fait des semaines que tu le sais et que tu ne la fais pas réparer. Dit alors Ginette
    Marcel est très fâché et regarde sa femme en lui faisant signe de se taire.
    - Je vais aussi devoir vous donner une contravention parce que vous ne portiez pas votre ceinture. Annonce le policier
    - Mais je la portais, m'sieur l'agent. Je l'ai détachée après que vous m'ayez arrêté, pendant que vous marchiez vers l'auto.
    Voyons Marcel, tu ne mets jamais ta ceinture! Ajoute Ginette
    L'homme est en furie. Il se retourne vers sa femme et lui crie :
    - MAIS TU VAS LA FERMER, TA GRANDE GUEULE, GROSSE CONASSE !
    Le motard se penche et demande à la femme:
    - Est-ce que votre mari vous parle toujours comme ça ?
    - Non, seulement quand il est bourré

  16. FERMETURE ÉCLAIR...
    C'est une nana en minijupe trop serrée qui fait la queue pour monter dans l'autobus. Voyant qu'elle n'y arrive pas car la jupe est vraiment trop serrée, elle passe ses mains derrière pour ouvrir un peu la fermeture éclair. Elle essaye à nouveau de monter mais rien à faire la jupe est encore trop serrée.
    Alors, elle recommence à passer ses mains derrière pour ouvrir plus la fermeture éclair et retente de monter dans le bus.
    Alors qu'elle n'y arrive toujours pas un mec derrière elle la prend carrément et soudainement par les fesses et la fait monter dans le bus.
    - Espèce de goujat ! Hurle-t-elle en le giflant magistralement !
    - Ça c'est la meilleure, ça fait deux fois que vous me descendez ma braguette, et vous jouez les saintes nitouches !

  17. IVROGNES
    C'est deux mecs complètements bourrés qui déambulent, en pleine nuit, au milieu de la voie de chemin de fer. Y en a un qui se casse la gueule :
    - Putain, ces marches sont trop nulles !
    - Arrête, y sont bien les marches, c'est la rampe qu'est trop basse !
    puis en regardant derrière lui :
    - T'inquiète pas, v'la l'ascenseur qu'arrive !

  18. LES LOIS DE MURPHY AUX AÉROPORTS 
    1. Aucun vol ne part à l’heure, sauf ceux pour lesquels vous arrivez en retard.
    2. Si vous êtes en retard pour un vol, soyez sûr que le départ a lieu à la porte la plus éloignée de l’enregistrement.
    3. Si vous êtes en avance pour un vol, celui-ci sera retardé.
    4. Aucun vol ne décolle de la porte numéro 1dans n’importe quel aéroport du monde.
    5. Si vous avez décidé de travailler un peu pendant la durée du vol, vous aurez à subir des turbulences dès que votre crayon touchera votre feuille.
    6. Si votre siège est celui du milieu dans la rangée, vous pouvez savoir qui seront vos voisins ; regardez les deux personnes les plus grosses qui cherchent leur place, ce sont eux vos voisins pendant la durée du vol.
    7. Seul les personnes qui ont une place près du hublot doivent se rendre aux toilettes pendant le vol.
    8. S’il y a un bébé qui doit pleurer pendant tout le vol, ce sera celui qui sera assis à côté de vous

  19. LOOPING
    - Mesdames, Messieurs ici c'est le commandant de bord. C'est aujourd'hui mon dernier vol et pour marquer le coup j'aimerais faire un truc un peu dingue, par exemple un looping, mais je voudrais votre accord quand même.
    Enthousiasme des passagers qui scandent :
    - Un looping, un looping, un looping !
    Alors le commandant exécute un looping impeccable ! Tout le monde applaudit à tout rompre et c'est à ce moment là qu'un type sort des chiottes :
    - Dites donc, c'est pas un peu fini vos conneries !
     

  20. MARINE
    Le capitaine Robert vient d'être affecté sur cet énorme vaisseau de la marine marchande. Bien que très compétent, ces petites manies finissent par intriguer ses subordonnés.
    Ainsi, il se met à donner des ordres en tout genre, puis s'en va dans sa cabine, s'enferme puis réapparaît après 5 minutes et se remet à donner des ordres, jusqu'au moment ou le voilà parti brusquement dans sa cabine ou il va rester 5 minutes etc...
    Les sous officiers intrigués voudraient bien savoir ce que peut fabriquer le capitaine dans ces 5 minutes d'absences.
    Voulant en avoir le cœur net, ils "fabriquent" une fuite d'eau, et font pénétrer l'un d'entre eux dans la cabine du capitaine, déguisé en plombier Ce dernier se cache dans une armoire et attends. Ça ne rate pas, le capitaine finit par entrer sans sa cabine, verrouille sa porte, se dirige vers un coffre, l'ouvre dégage une cassette, l'ouvre, dégage une enveloppe, l'ouvre, sort une feuille et pendant de longues minutes la lit, après, il remet le papier dans l'enveloppe, l'enveloppe dans la cassette, la cassette dans le coffre et sort sur le pont .
    Le faux plombier, expert dans l'art de faire parler les serrures, ouvre le coffre, puis la cassette, sort l'enveloppe, et enfin s'apprête à lire ce grand secret : Sur la feuille, il est indique :
    - Bâbord c'est à gauche, tribord c'est à droite !

  21. MONTGOLFIERE
    Un type se paye une montgolfière, il apprend à s'en servir et quand il se sent prêt, allez hop, dans les airs. Mais le type est rapidement perdu, malgré ses cartes et sa boussole il ne sait pas où il se trouve. Il redescend sur terre, atterrit dans un champ, et interpelle un paysan qui passait par-là.
    - Dites-moi mon brave, pouvez vous me dire ou je suis ?
    - Ben dans une montgolfière, pardi !

  22. MOTARD - Accident
    C'est un type qui rencontre un ami motard le bras en écharpe, ecchymoses et sparadraps partout.
    - Qu'est ce qui t'es arrivé ?
    - Ben, je roulais avec ma femme, un trou au milieu de la rue et c'est la culbute, la moto c'est retournée et ma femme est partie en vol plané.
    - Et elle n'a rien ?
    Le mec prend un air malheureux, les larmes lui montent aux yeux,  et il finit par dire
    - Si, le phare est cassé le guidon plié et la roue ne vaut pas mieux...

  23. MOTARD - Drague (version motard)
    Un motard raconte à ses copains motards :
    Hier, j'ai fait la connaissance d'une superbe nana dans une boîte de nuit.
    Les copains motards :
    - Aaaah ! Et alors ?
    - On boit un coup, je commence à l'embrasser...
    Les copains motards :
    - Aaaaaaah ! Et alors ?
    - Je lui propose de la raccompagner chez elle, elle accepte, et on sort de la boîte.
    Les copains motards :
    - Aaaaaaaaaah ! Et alors ?
    - Arrivés sur le parking, elle me dit : ' Déshabille-moi ! '
    Les copains motards :
    - Aaaaaaaaaaaaaaaaargh ! Et alors ?
    - Alors j'enlève sa culotte, je la soulève, je l'assois sur la selle de ma nouvelle moto et....
    Les copains motards :
    - T'as une nouvelle moto ??? C'est quoi comme bécane ?????

  24. MOTARD - Drague (version nana)
    Une nana raconte à ses copines :
    - Hier, j'ai fait la connaissance d'un superbe motard dans une boîte de nuit...
    Les copines :
    - Aaaah ! Et alors ?
    - On boit un coup, je commence à l'embrasser...
    Les copines :
    - Aaaaaaah ! Et alors ?
    - Il me propose de me raccompagner chez moi, j'accepte, et on sort de la boîte...
    Les copines :
    - Aaaaaaaaaah ! Et alors ?
    - Arrivés sur le parking, je lui dit : ' Déshabille-moi ! '...
    Les copines :
    - Aaaaaaaaaaaaaaaaah ! Et alors ?
    - Alors, il m'enlève ma culotte et .
    Les copines :
    - T'as une culotte ???!!!

  25. NAUFRAGE
    Le bateau vient de couler, sur un canot de sauvetage, le capitaine et ses lieutenants, l'un d'entre eux muni d'une jumelle scrute le navire en train de sombrer :
    - Capitaine c'est terrible, il reste des femmes à bord !
    - Espèce de grand dégouttant, vous croyez que c'est vraiment le moment de penser à des choses pareilles.

  26. PIPE
    Un peu dépassé, aujourd'hui que les avions sont devenus non fumeurs... mais bon...
    Vous prenez souvent l'avion, alors permettez moi de vous donner UN CONSEIL, n'oubliez pas d'emporter avec vous une pipe. Quelques minutes avant l'atterrissage, laissez la tomber sous votre siège.
    Alors que vous devriez attacher votre ceinture comme il vous l'est demandé, faites mine de chercher votre pipe.
    L'hôtesse de l'air ne manquera pas de venir vous voir pour connaître la raison de ce non respect de la sécurité.
    Vous lui en donnez la raison, elle se hâte de chercher avec vous, de la trouver évidemment et de vous la donner pour qu'enfin vous vous attachiez.
    Et ainsi, un peu plus tard, en descendant de l'avion, au milieu du groupe de passagers, en vous tournant vers l'hôtesse, lancez un joyeux et tonitruant : "et encore merci pour la pipe !!!"

  27. ROUTIER
    Robert, routier balaise de 100 kilos, est complètement amoché
    - Qu'est ce qui t'arrive ?
    - Sur le parking ils étaient 3 ils m'ont piqué mon portefeuille et comme j'ai voulu me défendre, ils m'ont tabassé..
    - Mais enfin pourquoi, tu n'as pas pu prendre la fuite et courir pour les semer ?
    - J'ai bien essayé, mais tu crois que c'est facile en jupe droite ?

  28. STRASBOURG
    Un Parisien en voiture se fait copieusement engueuler par un automobiliste local.
    Après plusieurs noms d'oiseaux, ce dernier lui dit avec colère
    - Charnière
    - Pardon
    - Charnière ! vous n'êtes qu'une Charnière !
    La parisien ne cherche pas trop à comprendre, mais rentré chez lui, il prend un dictionnaire et cherche la définition de Charnière :
    - ESPECE DE GONDS

  29. TAXI
    Le passager d'un taxi se penche vers l'avant pour poser une question au chauffeur et lui touche l'épaule doucement pour attirer son attention.
    Le chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s'arrête à quelques centimètres de la vitrine d'un magasin !
    Pendant quelques instants c'est le silence, puis le chauffeur d'une voix tremblante :
    - Je regrette, mais vous m'avez vraiment fait peur !
    - Je ne comprend pas que le simple fait d'avoir posé ma main sur votre épaule vous ait fait peur à ce point là !
    - Vous ne pouvez pas comprendre : C'est ma première journée de taxi... Pendant 25 ans j'ai conduit un corbillard !

  30. TAXI (Roissy)
    Un type qui ne parle pas un mot de français, débarque à Roissy et présente une feuille comme ci-contre avec un beau trou au milieu à un premier chauffeur de taxi.
    Ce dernier n'y comprenant rien rabroue notre bonhomme qui s'adresse à un autre, évidemment : même résultat.. (on peut faire durer...) Au 19ème chauffeur de taxi, le gars se fait encore envoyer promener.
    Pourtant, au 20ème chauffeur de taxi, ce dernier fait monter le type sans discuter.
    Interloqué le 19ème s'approche du 20ème :
    - T'a compris ou il voulait aller ce type ?
    - Ben bien sûr, qui c'est qui ne connaît pas le Troucadérou !

  31. TAXI (Touriste japonais)
    C'est un Japonais qui débarque à Roissy et qui prend le taxi.
    Pendant le trajet une moto double le taxi, le japonais s'exclame alors :
    -Ah ! moto Kawasaki très rapide, Made in Japan.
    Le conducteur ne bronche pas.
    Cette fois c'est une voiture qui double le taxi. Le japonais dit alors :
    - Ah ! voiture Toyota très rapide, Made in Japan.
    Le conducteur ne réagit toujours pas.
    Une fois arrivé, le chauffeur annonce le tarif :
    - 140 euros, s'il vous plaît.
    Le japonais dit :
    - Ah très chèr !
    Le chauffeur dit alors :
    - Compteur très rapide, Made in Japan !

  32. TRAIN
    C'est un Belge qui monte dans un train. Dans le compartiment se trouvent déjà deux français genre jeunes cadres dynamiques qui tapent sur leur ordinateur. Notre brave Belge s'installe près de ces deux français et commence à manger son sandwich. Au bout de quelques minutes, il demande à l'un des deux hommes, avec un fort accent Belge :
    - Puiche-je savoir où vous z'allez ?
    - Et bien moi, je vais à PARISS, répond, d'un air moqueur, le français.
    - PARISSSS ?
    Et le cravaté énervé rétorque :
    - OUI, PARISS avec deux S !
    Le Belge se demande pourquoi Paris avec deux S mais n'en rajoute pas et continue à déguster son sandwich. Un peu plus tard, il s'adresse à l'autre français et lui demande :
    - Et vous, où allez-vous ?
    - Et bien moi, répond le deuxième Français, également d'un air moqueur, je vais à Bordeauxx avec deux X !
    Le Belge ne répond pas et s'interroge sur ces deux hommes qui se moquent de lui. Tout à coup l'un des deux jeunes cadres se tournent vers notre Belge et lui demande :
    - Et vous au fait, vous allez où ?
    - Et bien moi, j'vais à Mâcon, avec deux cons.

  33. VELO
    Deux mecs un peu torchés dans un bar :
    - Je suis venu à vélo
    - Tu t'es acheté un nouveau vélo ?
    - Si tu savais ce qui m'est arrivé, fait l'autre. Figure-toi que samedi, j'étais à la campagne, je me promenais sur un chemin, arrive une nana en vélo. Elle engage la conversation, et puis tout à coup, en arrivant devant une meule de foin, elle pose son vélo, elle retire sa culotte, et elle me dit : "Prenez ce que vous voulez..." !
    - Alors ?
    - Alors j'ai pris son vélo.
    - Tu as eu raison. Qu'est-ce que t'aurais foutu avec sa culotte ?

  34. VOL 714 POUR SIDNEY
    Très tôt le matin, un homme appelle de chez lui pour qu'un taxi passe le prendre et l'amène à l'aéroport. Il patiente environ une demi-heure, puis comme le taxi n'est toujours pas là, il appelle la compagnie de taxis. Là, on lui dit que le taxi est sur la route... Mais 15 minutes plus tard, toujours pas de taxi et l'homme très en colère et très énervé appelle la compagnie de taxis pour la troisième fois :
    - J'ai besoin d'un taxi de tout urgence, je dois prendre le vol 714 de la SEBENA pour Sydney et il décolle dans 30 minutes!
    - Je suis désolée pour le retard. Votre taxi devrait être là dans quelques secondes maintenant. Mais ne vous en faites pas, vous ne manquerez pas votre avion parce que ce vol décolle toujours avec du retard.
    - Bien sûr qu'il va décoller en retard, c'est moi le pilote !