Le MOMOSITE vous présente

Histoires drôles
PLUS OU MOINS INCLASSABLES...

Page mise à jour le 20/02/2016

(46 histoires)

  1. 18, 18, 18, 18...
    Un personnage étrange s'est posté au coin d'une rue, il a devant lui un carton vide dont il indique l'intérieur ostensiblement avec le doigt et en psalmodiant :
    - 18, 18, 18, 18, 18...
    Intrigué un type s'approche, regarde dans le fond de la boite, n'y remarque rien de spécial, puis ne comprenant pas interroge le personnage qui l'ignore complètement et qui continue à psalmodier.
    - 18, 18, 18, 18, 18...
    La scène se répète à l'identique avec un autre passant, puis vint une passante.
    Elle se penche pour examiner le fond de la boite… et à ce moment-là, le personnage lui met les mains sur les seins et les pelote en criant "pouet pouet !"
    La femme le gifle et s'en va.
    Alors le type se remet à psalmodier :
    - 19, 19, 19, 19, 19...

  2. ACHAT SUR INTERNET

    Il paraît que l'acheteur à reçu... une loupe !

  3. ANGLAIS
    On dit que la langue française est compliquée, mais l’anglais n’est pas plus facile ! Avez-vous déjà essayé de dire "de 1H58 à 2H02" en anglais ?
    Français : « de une heure cinquante-huit à deux heures deux »
    Anglais : « from two to two to two two »
    Mais que dire des histoires de sorcières suédoises...
    Français : « Trois sorcières regardent trois montres Swatch. Quelle sorcière regarde quelle montre Swatch ? »
    Anglais : « Three witches watch three Swatch watches. Which witch watch which Swatch watch ? »
    Et maintenant pour les spécialistes...
    Français : « Trois sorcières suédoises et transsexuelles regardent les boutons de trois montres Swatch suisses. Quelle sorcière suédoise transsexuelle regarde quel bouton de quelle montre Swatch suisse ? »
    Anglais (là, va falloir s’accrocher !) : « Three swedish switched witches watch three swiss Swatch watch switches. Which swedish switched witch watch which swiss Swatch watch switch ? »

  4. ARME DU CRIME
    - Est-il exact que vous ayez éclaté la tête de votre épouse avec un marteau ? Demande le président du tribunal
    - Oui, c'est vrai ! Répond l'accusé.
    Un type dans la salle s'exclame alors :
    - Oh, l'enfoiré !
    Le juge fait un rappel à l'ordre :
    - Allons Monsieur, je comprends votre réaction, mais un peu de calme s'il vous plait, ou je vous fais évacuer !
    Il continue donc l'interrogatoire
    - Est-il exact que vous ayez également éclaté la tête de votre belle-mère avec le même marteau ?
    - Oui, c'est vrai !
    Le type de tout à l'heure dans la salle intervient de nouveau :
    - Oh, le sale connard !
    - Monsieur, je vous avais mis en garde, je vous demande de quitter cette salle ! Hurle le président du tribunal
    Alors le mec se dirige vers la sortie, se tourne et déclare au président :
    - Excusez-moi monsieur le Juge, mais il se trouve que cet homme est mon voisin depuis 20 ans, et ça fait 20 ans que je lui demande un marteau à prêter et qu'il me répond qu'il n'en possède pas...

  5. ATTENTAT
    Ça se passe en Allemagne nazie. Deux résistants juifs ont décidé de supprimer Hitler. Le coup est soigneusement préparé, tout est minuté, organisé... Le jour venu, ils se planquent dans une cache et attendent Hitler qui a l'habitude de passer par là tous les jours.
    A 10 heures : Personne !
    A midi : Personne !
    A 14 heures : Personne !
    A 16 heures : Toujours personne !
    A 18 heures : Toujours pas d'Adolf
    A 20 heures l'un des 2 juifs dit à l'autre :
    - C'est quand même bizarre, j'espère qu'il ne lui est rien arrivé, au moins ?

  6. BÉBÉ
    - Docteur, j'ai acheté le livre que vous m'avez conseillé. Il est indiqué page 56 : "Quand bébé a fini son biberon, lavez le à l'eau bouillante et nettoyer l'intérieur avec un goupillon.
    - Oui et alors ?
    - Ben, il est mort

  7. CHAMP DE PATATES
    Un vieillard qui vivait seul dans l'Idaho, voulait semer ses patates au jardin, mais, c'était un travail très pénible, car, il lui fallait retourner toute la terre. Robert, son fils unique qui habituellement l'aidait pour cette tache était en prison.
    Le vieil homme écrit donc une lettre a son fils dans laquelle il y décrit sa situation difficile:
    Cher Robert,
    Je me sens très malheureux, parce qu'il me semble bien que cette année, je ne serai pas capable de planter mes patates au jardin.
    Je suis trop vieux pour pouvoir creuser et retourner la terre du carre de jardin.
    Si tu étais ici, tous mes problèmes seraient résolus. Je sais que tu creuserais et retournerais la terre du carre pour moi.
    Avec amour
    Papa

    Quelques jours plus tard, il reçut une lettre de son fils :
    Cher papa,
    Pour l'amour du ciel, papa, ne creuse pas dans le jardin, c'est la que j'ai enterre les CORPS.
    Avec amour
    Robert

    Le lendemain, à quatre heures du mat, une nuée d'agents du FBI et de la police locale arrivèrent et se mirent à creuser tout le carré du jardin sans trouver aucun cadavre. Dépites, ils s'excusèrent auprès du vieillard et quittèrent les lieux.
    Le même jour, le vieil homme reçut une autre lettre de son fils:
    Cher Papa
    Vas-y, maintenant, tu peux planter tes patates.
    C'est le mieux que je peux faire dans les circonstances.
    Avec amour
    Robert

  8. CHURCHILL
    Winston Churchill participant à un congrès ou à quelque chose du genre.
    Un type pour qui il n'éprouve aucune sympathie lui demande où sont les toilettes.
    Réponse de Churchill : Vous voyez ce couloir, vous le prenez, ensuite vous tournez à droite, puis à gauche, et là vous verrez une porte indiqué "Gentleman", vous entrerez quand même !

  9. COEFFICIENT INTELLECTUEL
    Une annonce dans un journal :
    Recherchons cobaye rémunéré pour une expérience d'Augmentation de votre coefficient intellectuel
    Robert répond à l'annonce et se rend sur les lieux de l'expérience. On le met dans la machine, et le technicien programme un Q.I. de 120. Mais la machine se bloque sur 190.
    Le Robert s'en repart, mais 3 mois après il revient !
    - Que ce passe-t-il ? Des effets secondaires ?
    - Je suis devenu trop intelligent, mes amis ne me supportent plus, je suis très malheureux, je voudrais retrouver mon ancien QI.
    - On le remet dans la machine, qui cette fois se bloque sur 30.
    - Alors, Robert sort de la machine, en fait le tour, interloqué, puis la désignant du doigt, demande au technicien :
    - Vous avez les papiers de véhicule ?

  10. CONDAMNE A MORT BELGE
    Un citoyen belge est condamné à mort au Texas. Quand vient l'heure de l'exécution, on lui demande :
    - Avez vous une dernière volonté ? Whisky, gin, chardonnay ?
    - Tant qu'à faire je préférerais une Mort Subite, une fois !

  11. CONDAMNES A MORT
    On va dire que la peine de mort a été rétablie en France. Deux prisonniers sont condamnés à mort. L'ordonnateur de la sentence se tourne vers le premier qui sera exécuté et lui demande :
    - Quelle est votre dernière volonté ?
    - J'aime beaucoup Claude François. Vous pourriez me le passer très fort pour que je l'entende une dernière fois ?
    - Certainement, on peut faire ça pour vous.
    Et, se tournant vers le deuxième condamné :
    - Et vous, quelle est votre dernière volonté ?
    - S'il vous plaît, tuez-moi en premier !

  12. CORSAIRE
    Nous sommes à l'époque des corsaires et des pirates. Le capitaine sabre noir était réputé pour son courage et son ardeur au combat.
    Un jour alors que la vigie annonçait un navire pirate à l'approche, le capitaine sabre noir lance à son second :
    - Que l'on aille me chercher ma chemise rouge !
    Le combat fut violent mais les pirates furent repoussés, la popularité du capitaine était faite !
    Une autre fois, la vigie annonça 2 navires pirates à l'approche. Le capitaine sabre noir lance à son second :
    - Que l'on aille me chercher ma chemise rouge !
    Le combat fut violent, mais les pirates furent repoussés, la popularité du capitaine devint encore plus grande
    Et l'histoire se répéta plusieurs dizaines de fois jusqu'au jour ou la vigie annonça de nouveau
    Trois navires pirates à l'horizon, alors comme d'habitude le capitaine sabre noir lança à son second :
    - Que l'on aille me chercher ma chemise rouge !
    Le combat fut violent, les pirates furent repoussés, mais le capitaine sabre noir fut mortellement blessé.
    Alors que ce dernier vivait ses derniers instants, le second voulut savoir
    - Mais pourquoi cette chemise rouge avant le combat ?
    - Le rouge est la couleur du sang, si je suis blessé, les hommes ne le savent pas et continue à ce battre avec courage !
    - C'est très bien je retiendrais la leçon !
    Le second pris la place du capitaine. Quelques jours après la vigie signala :
    - 4 navires pirates à l'horizon, alors le nouveau capitaine lança au quartier-maître
    - Que l'on aille me cherche mon pantalon marron !

  13. COW-BOY
    Un vieux cow-boy rentre dans un bar et commande un whisky. Il est en train de boire tranquillement son verre quand une jeune femme s'assoit auprès de lui et lui demande :
    - Vous êtes un vrai cow-boy ?
    - Ma foi, j'ai passé toute ma vie dans un ranch, à m'occuper des chevaux, à réparer des clôtures et à marquer du bétail, alors je crois bien que j'en suis un.!
    - Moi, je suis lesbienne. Reprend la femme, je passe toutes mes journées hantée par des images de femmes. Dès que je me lève le matin, je rêve de femmes. Que ce soit sous la douche ou devant la télé, il me semble que tout évoque des femmes."
    Peu après, un couple s'assied à côté du vieux cow-boy et lui demande :
    - Vous êtes un vrai cow-boy ?
    - Je l'ai toujours cru, mais je viens de découvrir que je suis lesbienne.

  14. DESCARTES
    C'est Descartes qui se promène, tranquille, dans la rue quand un passant l'interpelle :
    - Je vous reconnais, vous êtes Pascal !
    - Je ne pense pas ! répond Descartes... et hop il disparaît !

  15. ENVIE PRESSANTE
    Un homme et une femme dans un bistrot :
    L'homme (en se levant) : je reviens, je vais pisser
    La femme : On dit : "je vais aux toilettes !"
    L'homme : quand je vais pisser, je vais pisser, je ne fais pas des périphrases.

  16. ESCROQUERIE
    Un type passe une annonce :
    " Vous êtes une belle femme, vous méritez mieux de la vie, si vous le voulez, afin de vous faire connaître, je peux placarder votre visage sur une grande affiche, dans toute la France, et cela pour 1000 francs seulement. "
    Le type a reçu 200 réponses, il à donc fait éditer des affiches sur lesquelles il a fait reproduire les visages des 200 nénettes, en mosaïque. Inattaquable !  

  17. ESCROQUERIE EN SERIE 
    Un vendeur de journaux crie dans la rue
    -
    Un scandale ! 80 personnes victimes d'une escroquerie !
    Un type achète le journal. Le vendeur reprend
    -
    Un scandale ! 81 personnes victimes d'une escroquerie !

  18. EVASION
    2 prisonniers font un plan d'évasion (il y a Robert et Gérard)
    - Je vais partir le premier, tu me suivras 2 minutes plus tard et tu feras exactement les mêmes gestes que moi " prévient donc Robert
    En pleine, nuit, les barreaux ont fini d'être sciées, et Robert sort dans une première cour
    - Halte qui va là ? hurle un haut-parleur
    - Miaou Miaou ! miaule Robert
    Le haut-parleur se tait, et le Gérard s'élance à son tour, réactivant le haut-parleur :
    - Halte qui va là ?
    - Ben c'est le chat, c'te blague

  19. GRAND COU
    Un mec avec un grand cou (type girafe) cherche une copine mais sans succès. Il passe par une agence matrimoniale qui au bout de 10 jours lui trouve une fille intéressée. L'agence lui téléphone :
    - Le problème c'est que cette jeune fille, Dumbo à côté c'est rien ...
    - C'est pas grave, moi j'ai un grand cou, et elle a des grandes oreilles, je comprend tout à fait et j'accepte de la rencontrer.
    Rendez vous est prit, ils se rencontrent, vont au restaurant, au ciné, vont se balader ; bref tout va bien. Plus tard dans la nuit le mec ramène la fille devant chez elle. Elle descend de la voiture, se baisse par la fenêtre et dit :
    - Merci beaucoup !
    - Beau cou, beau cou, t'as pas vu tes oreilles, pétase !

  20. HISTOIRE JUIVE
    Moïse et Benjamin ne sont pas vus depuis de nombreuses années. Mais un jour, ils se rencontrent au détour d'une rue du Sentier :
    - Moïse, mon ami, c'est bien toi ?
    - Benjamin, ça fait si longtemps ! Comment ça va ? Les affaires, ça marche bien ? Et ta femme?
    - Oui, le magasin marche bien. Je suis toujours dans la confection. Et on attend  un petit dernier. Et toi ?
    - Ça va aussi. Je rentre d'Israël avec Sofia. Les enfants vont bien aussi.
    Ils parlent pendant quelques minutes, puis Moïse invite son vieil ami à dîner un soir.
    - Pour venir à la maison, dit Moïse, c'est très facile. Tu vois la Rue des rosiers ? Je suis au 17. Il y a un code.  Avec ton coude tu tapes A8134, puis tu donnes un petit coup de pied dans la porte, et tu entres. Tu verras, il y a un ascenseur juste en face. Tu l'appelles en appuyant sur le bouton avec ton coude, puis tu entres en tirant vers toi la porte avec ton pied. Une fois dans l'ascenseur, tu appuies sur le 5 avec ton coude.
    - Oui, dit Benjamin, étonné par ces explications
    - Ma porte est juste en face de l'ascenseur. Tu n'auras qu'a appuyer sur la sonnette avec ton coude, et on viendra t'ouvrir.
    - Mais, dit Benjamin.... Je ne comprends pas très bien.  Pourquoi je dois donner des coups de pied dans les portes et appuyer avec mon coude ?
    - Ben, tu vas pas arriver les mains vides tout de même !

  21. HUMOUR BRITANNIQUE
    A Londres, un banquier de la City la cinquantaine, sérieux, très élégant, avec chapeau melon, parapluie et costume trois pièces sombre se retrouve
    à l'arrêt de bus en compagnie d'un punk, piercings divers, les cheveux rouges, verts, jaunes, bleus et violets gominés en crête. Le gentleman semble
    ne pas pouvoir détacher le regard du punk. Le punk offusqué l'apostrophe :
    - T'as un blême, papy !? Pas étonnant, en voyant ta tronche, je me dis que t'as pas dû vraiment déconner souvent dans ta vie...
    Le banquier le considère un instant :
    - Détrompez-vous jeune homme. Une fois dans ma jeunesse, aux Indes, j'ai enculé un perroquet. Je me demandais si par hasard vous ne seriez pas mon fils.

  22. IDENTITE
    M. Catman est juif et il veut changer de nom ! En mairie après pas mal de palabres on lui explique qu'il y a une procédure de traduction littérale du nom qui est rapide et gratuite
    - OK !
    - Donc cat c'est chat ?
    - C'est cela !
    - Man c'est homme ?
    - C'est cela !
    - Et bien voilà c'est fini, au revoir Monsieur CHALOM !

  23. INSTRUCTION CIVIQUE
    C'est Toto qui demande à son père :
    - Dis papa ! C'est quoi la politique ?
    Bien embêté le papa qui commence à dire à Toto qu'il est un peu petit pour comprendre ce genre de choses. Mais le toto est pugnace et lui repose la même question tous les jours. Le père décide donc de faire un gros effort de vulgarisation :
    - Voilà, je t'explique. On va dire que la famille, c'est la France. Comme c'est moi qui apporte le pognon et qui essaie d'en gagner le plus possible, on va dire que je suis le capitalisme. Ta mère, c'est elle qui prend les décisions, qui gère le budget, les dépenses, les loisirs, on va dire que c'est le gouvernement. Mais une partie de nos dépenses et de nos préoccupations sont pour toi et ton petit frère (il est tout petit le petit frère, il a 6 mois) on va donc dire que tu es le peuple, et ton petit frère, ce sera l'avenir du pays !
    - Ah ! Et la bonne ?
    - La bonne ! On va dire que c'est la classe ouvrière ! Bon réfléchis à tout cela, et tu devrais comprendre mieux !
    Toto essaie justement d'assimiler tout cela, c'est un peu compliqué, tellement compliqué qu'il n'en arrive plus à dormir. Et pendant la nuit il entend des pleurs, il se lève ! C'est son petit frère qui a fait caca grave dans sa couche et dont personne ne s'occupe. Il décide donc d'aller réveiller ses parents. Il trouve sa mère au lit endormi, mais son père n'est pas là. Etonné, il décide de le chercher et le découvre dans la cuisine en train de s'envoyer la bonne. Il renonce à faire quoique ce soit et retourne se coucher.
    Le lendemain :
    - Alors Toto, la nuit porte conseil, tu as compris ce que c'était que la politique ?
    - Oui Papa ! Je crois que j'ai compris !
    - Fais voir !
    - Ben, en France, pendant que le gouvernement roupille, le capitalisme baise la classe ouvrière et cache des choses au peuple et l'avenir du pays est dans la merde.

  24. JOHNNY
    C'est Johnny Hallyday et son fils qui sont en vacances.
    - Papa, Papa, y'a un super bateau là bas.
    - Ah que c'est pas un bateau David, c'est un yacht.
    - Un quoi ?
    - Un yacht
    - Et comment ça s'écrit ?
    - Ah que t'avais raison, finalement c'est bien un bateau

  25. LA CHAMBRE DE BÉBÉ
    C'est un mec qui se prépare à partir en déplacement, il est 21 heures, il a sa valise à la main, il va partir... mais on sonne !
    - Bonjour, tu te rappelle de moi ?
    - Oui, mais le problème c'est que je vais partir !
    - Pas de bol, figure toi que je débarque ici quelques jours à cause de mon boulot, et tous les hôtels sont pleins, j'ai mangé mais je ne sais pas où coucher !
    - Ce n'est pas un problème donc je te propose soit de dormir dans la chambre avec Bébé, soit dans le salon sur le canapé ! Bon, je te laisse il faut que j'y aille...
     
    Le type se dit que dormir dans la même chambre que bébé, ce n'et pas terrible, un bébé, ça pleure, ça crie... il choisit donc le canapé.
    Le lendemain matin  il va à la salle de bains et y rencontre une superbe femme qui cache à peine sa nudité !
    - Ah, c'est vous le copain de mon mari, il m'a prévenu par téléphone que vous vouliez coucher à la maison !
    - Enchanté, je vais attendre que vous ayez fini.... ?
    - D'accord, je m'appelle Béatrice mais vous pouvez m'appeler Bébé . Et vous  comment vous appelle-t-on ?
    - Le roi des cons !

  26. L'EQUIPEMENT POUR LE FAIRE  
    Voici une histoire qui vole beaucoup plus haut qu'il n'y paraît
    C'est donc un couple, monsieur est passionné de pêche, madame s'en fiche mais l'accompagne souvent  et passe son temps à bouquiner. Ce jour là après avoir pêché, monsieur s'endort, madame fait un peu dériver le bateau, tant et si bien qu'elle se retrouve en zone de pêche interdite. Se pointe un garde-pêche :
    - Bonjour madame, je vais être obligé de verbaliser, la pêche est rigoureusement interdite dans ce secteur, vous n'avez pas vu le panneau ?
    - Je ne pêche pas, je suis en train de bouquiner 
    - Je ne veux pas le savoir, vous ne pêcher pas mais vous avez tout l'équipement pour le faire, donc je verbalise !
    - Ok, et moi je vais porter plainte pour agression sexuelle ?
    - Agression sexuelle, vous plaisantez, où avez-vous été voir ça ?
    - Nulle part, simplement vous avez tout l'équipement pour le faire !

  27. LES CINQ DOIGTS
    A la veille du mariage de son fils un riche banquier prend son fils à part
    - Mon fils, demain tu ter marie, je voudrais être sûr que tu connais toutes les choses de la vie...
    - T'inquiètes pas, papa, ça devrait aller !
    - Pas si sûr, par exemple est-ce que tu connais les doigts de la main ?
    - Les doigts de la main ? Évidemment, il y a l'index, le majeur, le... 
    - Non, non! l'interrompt le banquier. Ce n'est pas ça ! Il y a le doigt du voyage, celui de la direction, celui de la jouissance, celui du mariage et enfin celui de la distinction. 
    - Ah bon ? 
    - Je t'explique, mon fils. Le doigt du voyage, c'est le pouce, parce qu'il te permet de faire du stop. 
    - D'accord papa !
    - Le doigt de la direction, c'est l'index, parce que c'est celui que tu tends quand tu veux montrer quelque chose. 
    - Ok ! 
    - Le doigt du mariage, c'est l'annulaire, parce que c'est là que tu vas passer ton alliance, Simon, mon fils. 
    - Oui papa !
    - Et le doigt de la distinction, c'est l'auriculaire, parce qu'il faut le lever quand on boit une tasse de thé. 
    - Compris, papa ! Et le doigt de la jouissance ! 
    - Le doigt de la jouissance, c'est le majeur. Le plus beau, le plus long. Pour la jouissance, ce doigt, tu le mouilles dans ta bouche, et tu comptes les billets, mon fils ! 

  28. MAMADOU
    La jeune fille tombe au milieu de la chaussée, en pleine circulation, incapable de se relever. Mamadou intervient, soulève la fille d'extrême justesse et la sauve !
    - Papa je veux épouser Mamadou, il m'a sauvé la vie
    Le père ne veut pas dire non directement, mais cherche une astuce pour empêcher ce mariage.
    - D'accord mais il devra subir 3 épreuves, la première épreuve est de t'amener 12 rivières de diamants avant dimanche prochain.
    - Mais Papa !
    - Mamadou le fera, dis Mamadou.
    Toujours est-il que le lendemain Mamadou rapporte 12 rivières de diamant
    Le père est tout pâle !
    La 2ème épreuve est de voler la Joconde, la Victoire de Samothrace, et la Vénus de Milo.
    - Mamadou le fera, dis Mamadou.
    Toujours est-il que le lendemain Mamadou rapporte tout çà
    Le père est tout pâle !
    La 3ème épreuve est plus simple, Vérification du sexe, il doit faire soixante-dix centimètres
    - Pas de problèmes dit Mamadou. Mamadou aime ta fille. Tu veux que Mamadou ait un sexe de 70 centimètres, alors pas de problème, Mamadou va en couper un bout !

  29. MAUVAISE NOUVELLE
    Deux gars qui ne sont pas vus depuis longtemps se rencontrent et s'échangent des nouvelles.
    - Et ton chat ?
    - Mon chat, il est mort !
    - Quel manque de tact mon vieux, pour m'annoncer une si triste nouvelle !
    - Il aurait fallu que je dise comment ?
    - Me préparer doucement, par exemple tu me disait, "le chat est parti sur le toit, il ne pouvait pas redescendre, on a appelé les pompiers, le chat a sauté sur la maison d'à côté, il a glissé et il est tombé, il est très mal tombé, on n'a pas pu le sauver….
    - A oui, je vois !
    - Et ta femme comment va-t-elle ?
    - Alors ma femme, elle est monté sur le toit… (1)

  30. MELANCHON
     C'est Mélanchon qui saute en parachute.
    Mais le parachute ne s'ouvre pas, alors un ange apparaît et lui propose de l'accompagner jusqu'au sol, a condition qu'il hurle :
    "VIVE LE CAPITALISME !"
    Mélanchon répond :
    - Nan ! je préfère mourir
    Le sol ce rapproche ! 200 mètres ! 100 mètres ! 50 mètres !
    Mélanchon hurle :
    - VIVE LE CAPITALISME !
    Quelqu'un lui fout un coup de coude :
    - Non seulement tu roupille pendant les réunions mais en plus tu cries des conneries.

  31.  NUAGE
    C'est donc l'histoire d'un petit nuage qui était immobile, ce qui fait désordre dans le ciel. Le dieu de la météo s'en inquiéta donc :
    - Nuage, il faut que j'associe à un vent !
    - Bien sûr
    - Que dirais-tu d'un Mistral ?
    - Oh non alors !
    - Un Sirocco ?
    - Oh non alors !
    - La mousson ?
    - Oh non alors !
    - Bon ben qu'est ce qui te ferais plaisir
    - Je voudrais bien une bise !

  32. PERE NOËL
    Robert est convoqué chez son directeur à 9 heures
    - Vous êtes viré, mon vieux, compression de personnel
    Robert prend alors sa voiture pour rentrer chez lui, et en chemin il écrase un gosse. Donc contrôle de Police, déposition... le Robert est au bord de la déprime
    Il s'arrête à un bistrot, boit un coup mais au moment de payer il se rend compte qu'on lui à volé son portefeuille, il s'enfuit en courant, se fait rattraper par le serveur qui le passe à tabac.
    Il rentre enfin chez lui et découvre sa femme au lit avec son meilleur ami
    Robert craque totalement, il se dirige vers la Tour Eiffel avec l'intention d'en finir. Il va enjamber le parapet pour se jeter dans le vide quand quelqu'un lui frappe sur l'épaule
    - Pourquoi te suicider ? demande un type avec une longue barbe blanche
    - Ca vous regarde ?
    - Peut-être que je pourrais arranger vos affaires, je suis le père Noël et en cette période je me balade en civil, je n'ai rien d'autre à faire !
    Robert raconte ses mésaventures
    - Bon alors je peux te retrouver un boulot, une bagnole, des sous, une femme et même plusieurs mais il y a une condition !
    Robert reprend soudain goût à la vie
    - Quelle condition ?
    - Tu me suces !
    - Bon d'accord !
    Donc exécution, et quand c'est terminé, le père Noël demande :
    - Au fait t'as quel âge ?
    - 45
    - Et tu crois encore au père Noël ?

  33. Autre version plus soft et sans Père Noël
    Un type tout triste est accoudé au comptoir d'un bistrot. Arrive un gros malabar puant la bière :
    - Hum ! ça à l'air bon ton truc !
    Et sans se démonter il avale le verre du type.
    - C'est vraiment malin ce que vous venez de faire !
    - Ah ! Monsieur ne comprends pas la plaisanterie, ce n'est pas grave je vais t'en payer un autre, de verre !
    - Vous ne comprenez pas, laissez mois vous raconter : Ce matin en arrivant au boulot je me fait virer, je prend la bagnole pour revenir chez moi et j'écrase un gosse, je passe un temps fou chez les flics et après je veux aller boire un coup, je me rend compte qu'on m'a piqué mon portefeuille, alors je m'enfuie en courant, me fait rattraper par le serveur qui me casse la gueule. Je finis par rentrer chez moi et je découvre ma femme au lit avec mon meilleur copain. Alors je prend un peu de sous, j'achète un poison, et je me dirige vers un bistrot pour le prendre dans un dernier verre... et vous venez de le boire !

  34. PISCINE
    C'est Robert qui téléphone à la maison
    - Bonjour ma chérie, c'est papa au téléphone.... Tu peux me passer maman ?
    - Ze peux pas, elle est à l'étaze dans sa chambre avec oncle David
    Bref silence...
    - Mais ma chérie, tu n'as pas d'oncle David !
    - Si, si, il est dans la chambre avec maman !
    Nouveau silence
    - Et ils font quoi ?
    - Ils se sont enfermés, mais z'ai regardé par le trou de la serrure, ils sont tout nus et ils se font des bisous partout...
    - Bien, OK,  alors, voilà ce que je veux que tu fasses : pose le téléphone, cours en haut, frappe à la porte de la chambre, et crie à maman que la voiture de papa vient de rentrer dans le garage...
    - D'accord papa !
    Quelques secondes plus tard, la fillette revient au téléphone
    - Z'ai fait ce que tu m'a dit, papa
    - Et qu'est-ce qui s'est passé ?
    - Ben, maman s'est mise à crier, elle est sortie du lit toute nue, elle s'est mise à courir partout, elle a glissé sur le tapis, elle est tombée par la fenêtre, et maintenant ze crois bien qu'elle est toute morte.
    - Oh mon dieu, mon dieu, mon dieu... Appelle vite la police !
    - Oui papa !
    - Euh... et oncle David ?
    - Ben, il est sorti du lit tout nu, il s'est mis à courir partout, puis il a sauté par la fenêtre de derrière dans la piscine... Mais il a oublié que le week-end dernier tu avais vidé la piscine pour la nettoyer, et maintenant ze crois bien qu'il est tout mort lui aussi...
    Long silence... puis :
    - La piscine ? Quelle piscine ? Je suis bien au 02.45.74....

  35. PISCINE (autre version)
    Un homme téléphone chez lui :
    - Allô, Hector ?
    - Oui, qui est à l'appareil ?
    - C'est monsieur !
    - Bonjour Monsieur.
    - Pourriez-vous me passer Madame ?
    - Ah, ce n'est pas possible. Madame est avec un Monsieur.
    - Ah bon ? Et que font-ils ?
    - Et bien, voulez-vous vraiment que je vous fasse un dessin ?
    - Quoi ??!!?? ... (moment de réflexion) Hector, prenez mon fusil et flinguez les tous les deux.
    - Oui Monsieur !
    Un moment s'écoule, deux détonations, puis :
    - C'est fait Monsieur. Que dois-je faire de l'arme ?
    - Mettez-la dans la piscine pour le moment
    - La piscine, Monsieur ? Quelle piscine ? 

  36. POIVROT
    A 2 heures du matin, sur un trottoir, un type complètement torché s'énerve en essayant de faire entrer sa clé dans un réverbère.
    Un type qui passait par là, est amusé par la scène, il s'approche du pochard et lui dit sur le ton de la rigolade :
    - N'insistez pas, Mon vieux... Personne n'habite ici...
    Le poivrot se redresse et répond :
    - De quoi je me mêle ? Vous ne voyez pas qu'il y a de la lumière au premier ?

  37. REFORME DE L'ORTHOGRAPHE
    Prenons le mot "analphabète" Il est issu des deux premières lettres grecques alpha et bêta précédées du préfixe privatif an, d'où son sens littéral : "qui ne connait pas les les lettres" et donc,
    ne peut ni lire ni écrire.
    Mais si on doit l'écrire analfabète ...? comme le pensent ceux qui n'ont lu la réforme de l'orthographe qu'en diagonale, voila qui change tout, il faudrait revoir son étymologie et son sens.....! 
    On aurait donc : Mot de l'ancien françois :
    anal : qui a rapport à l'anus 
    fa : quatrième note de la gamme 
    bête : personne un peu sotte 
    Le nouveau sens qui en découle naturellement :
    analfabète : Crétin qui fait de la musique avec son cul....! 
    Vu leur nombre croissant on peut dans ce cas raisonnablement envisager un concerto en Fa

  38. REPONDEUR SCOLAIRE
    Bonjour, vous êtes bien sur le serveur téléphonique l'école de votre enfant.
    - Si votre appel concerne un mensonge au sujet de l'absence de votre enfant, faites le 1.
    - Si votre appel a pour but de nous fournir une excuse motivant le fait que votre enfant n'a pas fait son devoir, faites le 2.
    - Si votre appel est destiné à nous expliquer avec force raison que la punition infligé à votre enfant est injuste et immérité, faites le 3
    - Si votre appel a pour objet la modification de la note d'un devoir de votre enfant, faites le 4
    - Si votre appel concerne un objet appartenant à votre enfant et qu'il ne retrouve plus, faites le 5
    - Pour demander que votre enfant change de professeur, faites le 6
    - Pour demander le renvoi d'un professeur, faites le 7.
    - Pour vous plaindre de la cantine, faites le 8
    - Pour vous plaindre de l'état des sanitaires, faites le 9
    - Pour vous plaindre de la dernière (ou de la prochaine) grève des profs, faites le 0,
    Sinon merci de raccrocher !

  39. RICHE AMERICAINE
    Une richissime bourgeoise américaine décide de passer quelques jours sur la côte d'azur.
    Elle fait du repérage en avril et dégote un hôtel 4 étoiles avec vue sur la mer.
    - Bonjour, je veux louer la meilleure suite pour la 1ère quinzaine d'août avec vue sur la mer.
    - Mais bien sûr Madame
    - Avec un balcon bien évidemment !
    - Ah non, nous n'avons pas de balcons !
    - Alors construisez-en, c'est moi qui paie !
    - Mais…
    - Ne discutez pas et je veux un joli balcon avec des colonnades florentines… Voici un chèque pour commencer les travaux, je viendrais voir dans un mois où ça en est
    En mai, elle se pointe, le balcon est construit !
    - La construction nous a coûté un peu plus cher que prévu…
    - Pas de problème, dite-moi combien je vous dois, je paie !
    - Merci madame.
    - Voyons ce que ça donne : Humm, pas mal, voyons la vue sur la mer… mais c'est quoi ces arbres qui nous gâchent la vue, je ne veux pas de ces arbres, faites les abattre.
    - Impossible madame, ils appartiennent à la ville.
    - Débrouillez-vous, je paierais ce qu'il faudra mais je ne veux pas d'arbres, … Voici un chèque pour soudoyer la municipalité, je reviens dans 15 jours voir s'ils sont abattus.
    Et 15 jours plus tard, la voilà qui revient.
    - L'abattage des arbres nous a valu un petit contentieux avec la ville qui nous demande…
    - Aucune importance, dites-moi combien, je paie…
    - Bien madame.
    - Ah, on voit bien la plage… mais je rêve ! Ce sont des galets sur la plage !
    - Oui madame, des galets !
    - Oh, mais ça ne va pas du tout, moi je veux une plage de sable fin !
    - Mais c'est impossible !
    - Rien n'est impossible avec de l'argent, débrouillez-vous pour apporter du sable à la place des galets, le prix n'a aucune espèce d'importance, c'est moi qui paie…
    Toujours est-il que le 1er août, la mémère débarque à, l'hôtel avec son gigolo, ils s'assoient sur le balcon, contemplent la mer et la sable de plage de sable fin sans être gênée par les arbres.
    - Ce calme, ce silence, ce point de vue, n'est-ce point extraordinaire, Madame, lui dit le gigolo.
    - Ce sont des plaisirs simples, merci de les apprécier, il n'y a pas que l'argent dans la vie !

  40. SHERLOCK HOLMES
    Sherlock Holmes a rendez-vous avec le docteur Watson après un an d'absence, Ils se donnent rendez-vous dans un square où Watson à la surprise de voir Holmes jouer avec une petite fille.
    - Votre petite nièce ?
    - Pas du tout je l'ai trouvé à la sortie de l'école et je vais lui offrir une glace à la vanille !
    - Je trouve ça un peu bizarre !
    - Je suis un peu occupé, nous nous reverrons demain.
    Le lendemain, Watson retrouve Holmes dans un autre square avec une autre petite fille.
    - Peut-être devrions nous parler de votre nouvelle manie ? Tente le docteur…
    - Et bien parlons-en.
    - Je ne trouve pas cela très correct et d'abord où trouvez-vous toutes ces petites filles ?
    - A la sortie de l'école !
    - Quelle école ? L'école maternelle, l'école religieuse, l'école privée, l'école…
    - Elémentaire mon cher Watson.

  41. SONDAGE PLANETAIRE
    Suite à une pénurie mondiale de viande, reportage dans tous les pays de nos envoyés spéciaux
    En Iran.
    - Excusez-moi, Monsieur, quelle est votre opinion au sujet de la pénurie de viande ?
    - C'est quoi une opinion ?
    Aux Etats-Unis.
    - Excusez-moi, Monsieur, quelle est votre opinion au sujet de la pénurie de viande ?
    - C'est quoi une pénurie ?
    En Somalie.
    - Excusez-moi, Monsieur, quelle est votre opinion au sujet de la pénurie de viande ?
    - C'est quoi de la viande ?
    En France.
    - Excusez-moi, Monsieur, quelle est votre opinion au sujet de la pénurie de viande ?
    - Ça veut dire quoi, "excusez-moi" ?

  42. TOILETTES POUR DAMES ...
    Dans un restaurant Québécois très chic, un homme a un besoin urgent d'aller aux toilettes. Hélas, toutes les cabines sont occupées. Le maître d'hôtel, compatissant, voyant le gars à limite de piser dans son pantalon, lui propose d'utiliser les toilettes des dames.
    - Attention, lui dit-il, il ne faut pas toucher aux boutons, à gauche sur le mur, portant les lettres "EC", "AC", "HP" ou "RTA"
    - Promis. Promis. Merci.
    Et l'homme disparaît derrière la porte. Une fois qu'il a satisfait la partie la plus urgente de ses besoins, plus détendu, il commence à lire les lettres sur les boutons. Et, bien évidemment, la tentation étant trop forte, sa curiosité l'emporte. Il appuie sur le bouton marque "EC". Immédiatement, un jet d'Eau Chaude lui caresse doucement les fesses.
    - Mon Dieu, pense-t-il, les femmes sont gâtées...
    Sur sa lancée, il presse ensuite le bouton suivant marqué "AC" et un souffle d'Air Chaud lui assèche le derrière.
    - Wow ! He ! He ! Magnifique !!!
    Enhardi par ce succès, il presse ensuite le bouton "HP" et très lentement une large Houppette de Poudre parfumée lui tapote délicatement le derrière.
    - Merveilleux !!!
    Il décide donc d'essayer le dernier bouton marque "RTA" et la, il ressent un énorme douleur qui le fait hurler comme une bête qu'on abat et il tombe dans les pommes.
    Il se réveille sur un lit d'hôpital. Inquiet et vaseux, il sonne l'infirmière et lui demande ce qu'il fabrique ici :
    - Bien, vous étiez dans les toilettes de ce grand restaurant et vous avez appuyé sur des boutons interdits...
    - Pourtant chaque bouton m'avait apporté des sensations merveilleuses...
    - Oui, oui, mais c'est surtout le dernier qu'il ne fallait pas utiliser, vous saviez ce que ça veut dire "RTA" ?
    - Ben non !
    - "Retrait Automatisé du Tampax"... Ah! Au fait, on a conservé votre pénis dans une petit flacon, il est sur votre table de chevet..

  43. TROIS CADEAUX
    Trois frères quittent la maison en Italie pour aller s'installer en Amérique et prospérer.
    Ils se retrouvent plus tard et discutent des cadeaux qu'ils ont pu envoyer à leur vieille mère en Italie.
    Le premier dit :
    - "J'ai fait bâtir une grande maison pour mère."
    Le deuxième dit :
    - "Je lui ai envoyé une Mercedes avec un chauffeur."
    Le troisième sourit et dit :
    - "Je vous ai battu tous les deux. Vous savez comment mère aime la Bible, et vous savez qu'elle ne voit plus très bien. Je lui ai envoyé un perroquet qui peut réciter toute la Bible. Ça a pris 12 ans à 20 moines dans un monastère pour lui enseigner ça. J'ai dû payer un million de dollars !"
    Un peu plus tard, la mère envoie des lettres de remerciements :
    - "Marco," écrit-elle au premier fils, "La maison que tu m'as fait bâtir est trop grande. Je ne vis que dans une pièce mais je dois entretenir toute la maison !"
    - "Angelo", écrit-elle au deuxième fils, "Je suis trop vieille pour voyager. Je reste à la maison tout le temps, alors je n'utilise jamais la Mercedes. Et le chauffeur s'ennuie beaucoup !"
    - "Marcello," écrit-elle à son troisième fils, "Tu as été le seul de mes fils à vraiment comprendre ce que ta mère désirait. Ton poulet était vraiment délicieux !

  44. TROIS PRISONNIERS
    Ça se passe pendant la révolution française. Trois prisonniers, un italien, un irlandais, et un français ont été condamnés à la guillotine
    Le jour de l'exécution ils s'avancent chacun leur tour sur l'échafaud. L'italien passe le premier.
    - Rien à déclarer ? demande le bourreau
    - Non ! répond l'italien de toute sa hauteur, Dieu fera un miracle pour me sauver car il sait que je suis innocent.
    Le Bourreau, qui en a entendu d'autres, lui passe la tête dans la guillotine abaisse le levier et... Oh ! Miracle le couperet s'arrête à deux centimètres du cou du condamné. Étant donné qu'il s'agit d'un événement extraordinaire ce dernier est gracié.
    Vient le tour de l'irlandais. Même question du bourreau :
     - Rien à déclarer ?
    - Non répond celui-ci car je sais que pour moi aussi Dieu fera un miracle.
    Le bourreau, qui commence sérieusement à douter de son choix de carrière lui glisse la tête dans la guillotine, abaisse le levier et le même scénario se produit, le couperet stoppe net à deux centimètres du cou du condamné et à l'exemple du précédent, celui-ci est aussi gracié.
    S'avance enfin le français.
    - Rien à déclarer ? Lui demande le bourreau qui trouvait que sa journée allait vraiment mal.
    - Et bien si répond le français. Je voulais juste vous dire qu'il y a un gros nœud dans la corde qui retient votre gros couperet.

  45. VAMPIRES
    C'est deux vampires assoiffés qui recherchent une proie. Un moment ils se séparent, puis se retrouvent. L'un des deux est couvert de sang...
    - Whaah, la chance, où t'as trouvé tout ce sang ?
    - Tu vois le village là-bas ?
    - Oui, je vois le village...
    - Et le restaurant, tu le vois ?
    - Oui, je vois le restaurant...
    - Et le lampadaire, tu le vois bien le lampadaire ?
    - Oui, très bien même...
    - Eh bien moi, je ne l'ai pas vu !

  46. VIEILLE BARQUE
    C'est l'histoire de deux jumeaux, Robert et Richard.
    Robert était propriétaire d'une vieille barque, un jour cette barque coula. Quelques jours plus tard, la femme de Richard mourut d'un accident.
    La semaine suivante,  une veille dame rencontre Robert et le confond avec son jumeau Richard et la conversation s'engage:
    - Je suis terriblement désolé, j'ai entendu parler de votre perte. Vous devez être atterré.
    Robert pense que la veille dame parle de sa barque et répond :
    - Je suis en fait content de m'en être enfin débarrassé. Elle était une veille chose pourrie déjà en partant. Elle avait le bas tout ratatiné et elle sentait le poisson mort. Elle perdait constamment son eau et elle avait aussi un gros trou en avant. Toutes les fois que je l'utilisais, son trou devenait de plus en plus grand et elle mouillait comme c'est pas possible. Je crois que ce qui l'a achevé, c'est quand je l'ai loué à ces quatre gars qui cherchaient quelque chose pour s'amuser. Je les avait averti quelle n'était pas très bonne, mais ils voulaient s'en servir quand même. Les crétins ont essayés d'y monter tous en même temps et elle a fendu en plein milieu.


    Notes :
    (1) Cette blague est relatée dans le film "Capricorn One"  de Peter Hyams (1978)