Le MOMOSITE vous présente

Phrases étranges
et autres propos

Page mise à jour le 02/02/2017


Dire que nous foulons ce sol de la Lune où jamais la main de l'homme n'a mis le pied (Dupond dans "On a marché sur la lune" par Hergé,
©  Casterman 1954, page 29) -

Contemporaines manquées

- Il a changé de cap à 360 degrés (Journal de 20 heures !)
- Il est grand temps de remettre les pendules à leur place (Johnny Hallyday)
- Je ne suis pas toujours de mon avis (Paul Valery)
- Je résiste à tout, sauf à la tentation (O. Wilde)
- La terre est bleue comme une orange (Paul Eluard)
- Nous ne serons pas la 4ème roue du carrosse ! (un collaborateur de Charles Pasqua)
-
  Si on n'avait pas perdu une heure et quart, on serait là ..... depuis une heure et quart (Johnny Hallyday)

Contradictoires  

A aucun moment le Christ n'a baissé les bras
- Avance Hercule !
- Avancez vers l'arrière ! (dans les bus RATP)
- Ça ne sert à rien d'être pessimiste, de toutes façons on s'en sortira pas !
- Ce chapeau lui va comme un gant.
- Hésiter ou ne pas hésiter, là est la question... ou peut-être pas.
Il faut que je lui dise tout ce que j'ai sur le cœur, sinon ça va me rester sur l'estomac
- Il n'y a plus de cannibales sur terre : j'ai mange le dernier.
- Il y a quand même des limites à dire n'importe quoi !
- J'en vois plusieurs qui sont absents !
- Je n'ai pas à rougir de ma pâleur
- Je ne suis pas superstitieux. Ça porte malheur.
- L'année 1917 à été marquée par 2 événements très importants, le premier fut la bataille de Verdun, l'autre ma naissance qui n'intervint que quelques années plus tard (Jean Carmet)
- Mets tes lunettes et écoute comme ça sent bon !
- Nous ne disposons d'aucun moyen mais nous sommes bien décidés a les employer tous.
- Quand on parle à un supérieur, on se tait !
- Quand vous descendrez, montez donc ! Vous verrez le petit comme il est grand (Fernand Raynaud)
- Selon les derniers chiffres, 43 % des statistiques sont fausses.
- Si çà continue, il faudra que ça cesse !
- Si vos parents sont stériles, vous avez de grandes chances de l'être aussi.
- Si vous n'arrivez pas à lire cette phrase, c'est que vous avez besoin de lunettes !
- Une fois j'ai pensé que j'étais dans l'erreur mais je me trompais !
- Vous êtes unique comme tout le monde !

 Critiques

- Arrivé en sachant que ce serait mauvais, je suis parti en sachant que c'était bon ! (Peut se décliner comme on veut)
- Il y a longtemps que l'on n'avait pas vu une aussi belle paire de seins au cinéma. Le film, lui, est nul !
- La pauvreté du sujet réactualise la formule : "Pourquoi en faire tout un cinéma ?" 
- Les amateurs de distillat d'ennui seront comblés.
- Seuls les clichés l'intéressent, seule la superficialité le passionne ! 
- Son ignorance du sujet souffre de quelques lacunes, qui loin de sauver l'ensemble, le rend encore plus pathétique.
- Soyons honnête ! Il n'est pas sérieux de critiquer un film dont on a vu que les 20 premières minutes, lesquelles constituent néanmoins un excellent soporifique.
- Un film un peu niais mais qui remplit pleinement sa fonction lacrymale.
- Un tissu d'inepties incohérentes !

Culturelles anonymes

- D'ou viens-je ? Où cours-je ? Dans quel état j'erre ? (attribué parfois a Bruno Masure)
- Déjà la vie me quitte, et la douce mort m'habite (Citation apocryphe attribuée au Président Félix Faure, mort d'épectase dans les bras de la jolie Marguerite Steinheil)

Culturelles signées

- Dès que je vous vis, vous me plûtes et m'épatâtes ! (Alphonse Allais)
- Dieu n’a pas fait d’aliments bleus, il a voulu réserver l’azur pour le firmament et les yeux de certaines femmes . 'Alphonse Allais)
- "Ha ! ha ! " dit-il en portugais (Alexandre Dumas)
-
Il faudrait qu'en amour, j'en susse autant que vous (Corneille - Suréna)
- Il tenait un pistolet dans chaque main et s'écria de la troisième :... (Ponson du Terrail - Rocambole)
- J'en sortirai du camp, mais quel que soit mon sort, j'aurai montré, du moins, comme un vieillard en sort (Alphonse Dumas- Le camp des croisés)
- J'habite à la montagne et j'aime à la vallée (Charles-Victor Prévot, vicomte d' Arlincourt - Le siège de Paris, apocryphe)
- Je suis romaine, hélas ! puisque mon époux l'est ! (Corneille - Horace)
 
-
  L’amour a vaincu Loth (Abbé Pellegrin, Loth, apocryphe)
- Plus le désir s'accroît, plus l'effet se recule (Corneille encore ! - Polyeucte)
- Quoi ! je ne t'ai point dit qu'elle était ma querelle ?  Car ce n'est pas régner qu'être deux à régner ! (Corneille toujours ! - La mort de Pompée)
- Sur le sein de l'épouse, il écrasa l'époux ! (Charles-Victor Prévot, vicomte d' Arlincourt - Le siège de Paris, apocryphe)

Etranges  

- Ayant débuté comme simple fossoyeur, il a, depuis, fait son trou.
- C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres !
- C'est tombé dans le tiroir des oubliettes
- J'ai crevé l'oreiller, j'ai dû rêver trop fort. (Boris Bergman)
- Je ne promets jamais rien, car j’ai la mauvaise habitude de tenir mes promesses.

- Je suis d'accord avec toi sur la même longueur d'onde
- Je suis aussi perturbé qu'un nouveau né dans un bar de strip-teaseuses au seins nus.

- Je suis en état de choc. J'ai du quitter ma couette trop vite !
Laissons la peur du rouge aux bêtes à cornes ! (Tag de mai 1968)
Le docteur florentin me regarda fixement par-dessus son plat de raviolis à la tomate et me sourit en montrant 32 molaires parfaitement alignées !  (Touring club 01/07/1953)
- Le moyen âge, c'était l'époque idéale pour apprendre l'amour, grâce à ces jeunes serviteurs qu'on appelait des pages. Les princesses apprenaient l'amour page par page et les princes... en retournant les pages
- Le sexe a été si bon que même les voisins ont allumé une cigarette.
- N'écoutant que son courage qui ne lui disait rien, il se garda d'intervenir. (Jules Renard)
- On ne saurait négliger la dose de stress que peut engendrer un four à micro-ondes aux commandes futuristes. (Le Monde 28 Mai 1999)
- Pour un coup d'essai, ça valait le coup de la mettre !
- Si dans une soirée mondaine, vous entendez l'expression "cul sec" et que vous obéissez instantanément en vous mettant le cul à l'air, vous êtes peut-être un(e) soumis(e)

- Si j'avais encore l'argent que j'ai dépensé pour baiser, qu'est-ce que je pourrais me payer comme putes !
- Si Louis XIII n'a laissé dans l'histoire qu'un souvenir assez discret, c'est sans doute parce qu'il est bien difficile d'être à la fois le fils d'Henri IV et le père de Louis XIV

- Un champ de bataille. Des chants de bateaux !
- Un conducteur dangereux, c'est celui qui vous dépasse malgré tous vos efforts pour l'en empêcher

Fausses  

- Secrétaires de tous les pays, déshabillez-vous ! (Woody Allen)
- Tout corps plongé dans un liquide ressort mouillé (Archimède)
- L'oignon fait la farce (Paul Bocuse)
-
 O sainte Marie, vous qui conçûtes sans pécher, permets que nous péchassions sans concevoir (Colette)
- Tout le monde descend ! (Darwin)
- Je veux descendre (Jeanne d'arc)
- Vous ne m'avez pas cru, vous m'aurez cuite (Jeanne d'arc)
- Aimez vous les uns sur les autres ! (Jésus)
- Un clou, je glisse ! (Jésus)
- Avant je croyais, Maintenant je suis fixé (Jésus)
- Buvez c'est mon sang, manger c'est mon corps, toucher pas c'est mon cul ! (Jésus)
- Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'Everest (Maurice Herzog)
- Hier, mon entreprise coulait, aujourd'hui, nous sommes submergés. (Le propriétaire du Titanic)
-
  Il faut toujours arrondir les angles (Raymond Poincaré)
-
  Et gardons celle-ci pour la fin car elle prétend être historique "Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirais mon Église" (Jésus Christ, mais ne supporte les traductions espagnoles, italiennes ou moldaves...)

Incompréhensibles

- Les choses étant ce qu'elles sont et ne pouvant être autrement sont rendues par eux-mêmes indubitablement palpables !
- Nous avons dû faire face à une coagulation fraudibuleuse !
- Une fractale est par définition un ensemble pour lequel la dimension de Hausdorff Besicovitch n'excède pas strictement la dimension topologique. (Mandelbrot -The Fractal Geometry of Nature)

Latines mais pas vraiment

- is dec absolo truntuna et comprenne qui pourra !

Détournées

- Elle a un beau cul et un mauvais caractère. Malheureusement on lui voit plus souvent le caractère que le cul. C'est-à-dire que son meilleur profil, si vous voulez, elle est assise dessus. (Coluche, mais très inspiré par une vanne d'Alfred Hitchcock à l'encontre de Kim Novak)(1)

Concours 

Il fallait faire une phrase incluant les 4 éléments suivants : religion, royauté, sexe et mystère. Le gagnant fut :
-
       Oh ! Mon Dieu ! dit la Reine. Je suis enceinte et je me demande bien de qui !!!

Dernières Phrases

- Il s'ouvre comment le parachute de secouuuuuuuuurs.
- La bombe atomique, ils oseront jam.
- Mais non Billy, ne t'inquietes pas, les lindiens sont encore loinnnnnnn-haaa.
- Mais non, je connais bien le coin, il n'y a jamais de crocodiiiiiiil
- Merde, j'ai encore pris l'autoroute à contre sennnnnns
- Ne craint rien, les Champignons c'est moi qui les ai cueilli.
- Ne débranche pas, ça prendra un instant à réparéééééééé
- Ne vous inquiétez pas, ce pistolet n'est pas chargéeee.
- On peut traverser, il n'y a jamais de train à cette heure-ciiiii
- Personne n'est jamais tombé d'iciiiiiii.
- Qu'est-ce qui se passe si on touche ces deux fils ensembzzzz
- Tiens mieux l'échelle, elle n'est pas très staaaaaaaable
.

Nouvelles Tristes !

- Un homme a été retrouvé mort ligoté à un arbre, son chien était parti en vacances...
- Un petit lutin au chômage s'est suicidé en se jetant d'une girolle.
- Un végétarien meurt assommé par un gigot congelé.

Palindromes
(se lisent de droite à gauche où de gauche à droite)

EH CA VA LA VACHE
NOEL A TROP PAR RAPPORT A LEON
TU L'AS TROP ECRASE, CESAR, CE PORT-SALUT

Phrases à double sens

- L'hypertrophie de lapereau se tâte.
- La mère rit de mon treuil.
- La mère rit de son arrondissement
- Les jeux de mots laids pour les gens bêtes
- R nie être anglais

Phrases difficiles à prononcer

- Ce cher Serge cherche ses cierges chez son sergent chef.
- Chouchou reçu six saucisses sèches sans ses chaussons
- Gaufres au foie gras d'oie frais froides
- Huit huîtres cuites, huit truites frites !

Phrases pour dragueur

- Ce soir on mange chinois ou on mange chez moi ?
- C'est un plaisir de danser avec vous. Vous êtes si chaude que vous faites fondre l'élastique de mon caleçon !
- Est-ce que vous sentez la magie qui s'opère entre nous... Non, plus bas !
 (En se léchant le doigt puis en l'essuyant sur la chemise de la fille) - Et si on allait changer ces vêtements tout mouillés ?
- J'ai perdu mon numéro de téléphone. Je peux avoir le vôtre ?
- J'aimerai bien être à la place de ce chocolat... Pour fondre dans votre bouche !
- Je ne suis peut-être pas le gars le plus séduisant par ici, mais en tout cas, je suis le seul qui vous adresse la parole!
(Variante) - Je ne suis peut-être pas le gars le plus séduisant par ici, mais vous n'êtes pas non plus la plus jolie fille ici, et puis il suffira d'éteindre la lumière !
- Je suis un peu sorcier. Je mettrais bien mon diable dans votre enfer !
- Je vous offre un verre à boire ou vous voulez juste de l'argent ?
- Oh je suis désolé: Je pensais que vous aviez écrit mon nom en Braille sur votre chemisier.
- On se vouvoie ou on se turluttoie ?
- Salut, je m'appelle Prince et je suis charmant. Quelqu'un m'a dit que vous me cherchiez.
 (Si la fille a des bas résilles) - Là, sur vos bas, je suppose que c'est une échelle pour monter au Paradis ?
- Soyons fou, venez sur mes genoux et parlons simplement du premier truc qui pointera son nez !
- Un tic-tac Mademoiselle ? Non ? Ben vous sucez quoi alors ?
- Vous avez des jambes splendides... Elles ouvrent à quelle heure ?
- Vous savez que vous avez un très joli sourire, vos dents sont tellement blanches et brillantes, on dirait des perles, d'ailleurs ça ferait un joli collier autour de ma bite...

 Phrases pour hypocrites

- Non, j'en ai déjà repris, enfin... si tu insistes
- Non, laisse je vais le faire, sauf si tu insistes

Phrases qui tuent

- Cet individu prive quelque part un village de son idiot.
- Élément fantôme, n'a même pas fait une apparition.
- Il ira loin! - et le plus tôt il partira, le mieux ce sera.
- Il sait tout... Mais seulement ça !
- On la suivrait n'importe où... mais seulement par curiosité morbide.
- Pratiquement toujours dans les nuages. Ne redescend sur terre que sous forme de perturbation.
- Si vous n'avez rien à faire, prière de ne pas le faire ici.
- Une flaque d'eau a plus de profondeur que lui !.

Quelques délires Internet

Conseils à une jeune fille qui s'ennuie :
Le Scrabble c'est intelligent et ça ne salit pas les draps !
Le tricot ce n'est pas phallique mais çà tient chaud !
Le scoubidou c'est rigolo !

Cuicuicuicuicui, li pitits tzoiteaux katzouillent
I'm very dingue, starbée, siffonée
AAAH ! un cochon en fleur, là, volant dans la pénombre d'un soir d'août...

-
       Qu'est-il de plus beau pour l'homme sur cette terre que de baiser de petits culs et boire dans de grands verres ! Mais Dieu qui nous connaît, a fait trop grands les culs et trop petits les verres ! 

Répliques déconcertantes

La conversation à ses règles !

Certes ! Mais quand on veut y mettre fin ?

Dans le cas d'échanges non agressifs, le seul fait de ne pas répondre suffira, mais pas toujours, certains ne comprennent rien ; et en remette une couche (dès fois qu'on est pas entendu...). Dans le cas d'échanges plus vifs, la non-réponse est souvent interprété (a tort !) comme une lâcheté !

La meilleure solution est encore de faire une réponse décalée.

...Et ça marche à tous les coups, au lieu de répondre à l'insulte par une autre insulte, on répond quelque chose de complètement inattendu. L'interlocuteur est alors déconcerté car les règles de l'échange d'injures ne sont plus respectées. Une de ces règles tacites veut que les échanges se fassent "du Tac au tac".

La réplique peut être amusante, contournée ou carrément n'importe quoi. J’ai vu un jour deux types en train de s'engueuler assez violemment, jusqu’à ce que l'un des 2 dise à l'autre :
- Je te merde ! (et non pas je t'emmerde).
Puis il marque un court temps d'arrêt, et avant que l'autre soit sorti de son étonnement, il reprend en lui montrant 3 doigts écartés :
- 3 fois !
Du coup l'autre s'en est allé en haussant les épaules ! 

Quelques classiques !  

le cas de figure

ce qu'ils disent...

votre réponse

Le mec qui vous fait remarquer que vous avez été chez le coiffeur (comme si vous ne le saviez pas...) - Tiens t'as été chez le coiffeur ? - Non ! Ils sont tombés tout seuls !
Le mec surpris de vous trouver au bout du fil. - Tiens t'es là, toi ? - Non, non ! J'appelle d'une cabine !
Le mec qui vous trouve devant l'ascenseur. - Tu prends l'ascenseur ?  - Non, c'est l'ascenseur qui me prend !
La grosse injure - Va te faire enculer ! - Je vous remercie, on vient de me le faire !
ou
- Pas par toi en tous cas !
L'interjection grossière mais complice - Putain ! - Pourquoi tu m'appelles par mon prénom ?
La même en injure - Putain ! (ou Salope !) - ...et fière de l'être !
Le dragueur collant -  Vous êtes libre ce soir ? - Non ! Ce soir, faut que je lave mon poisson rouge !
L'emmerdeur au téléphone ... - Retires ton entonnoir de ta tête, ça déforme ta voix dans le téléphone !
On peut vouloir aussi faire cesser une conversation à laquelle on ne participe pas mais qui lasse... Une conversation autour de vous qui s'éternise au sujet des prénoms d'un futur môme. Vous en avez marre et vous lancez : - Moi si j'ai un crocodile je l'appellerais Lacoste !
Discussion de bureau sur l'hypocrisie des uns et des autres   vous évitez soigneusement de regardez votre interlocuteur et vous lâchez :
- Moi quand je te dis quelque chose je te le dis en face (effet garantie)
Injure gratuite branchée banlieue - Nique ta mère ! -  Nyctalope ! (pour banlieusard intellectuel et doté du sens de l'humour, si cette catégorie existe !)

Vrai ou faux débiles

- Lama est la capitale du Pérou
- Les francs maçons sont des entrepreneurs qui respectent leur devis
- Pour évitez les piqûres de moustiques, la nuit, il faut dormir avec un mousquetaire

Les pensées et citations sont là !


Notes
(1) Sur le tournage de Vertigo (Sueurs froides) Kim Novak demandait à Hitchcock quel était son meilleur profil ? Ce dernier sans doute énervé, lui aurait répondu qu'elle était assisse dessus.