Le MOMOSITE vous présente

CINEMA ! CINEMA ! 

Page mise à jour le 21/01/2017

  Critiques de films par années (1895-1949 - 1950-1967 - 1968-1977 - 1978-1989 - 1990-2002 - 2003-2016)
Les faux classiques
Critiques de films d'opéra, ballets.. / Critique de films documentaires
   Affiches de cinéma (1920-1949 - 1950-1967 - 1968-1977 - 1978-1989 - 1990-2002 - 2003-2016)
Les bonnes répliques
Les pires répliques
 
Les séquences les plus, les séquences les trop...
Anachronismes et faux raccords et autres bêtises (et même des photos de tournage)
Réactions étranges
Ça n'arrive qu'au Cinéma
Index des films cités
Index des réalisateurs

Coups de gueule !

Il faudrait peut-être qu'on explique à Monsieur U.G.C. (entre autre, car il n'est pas le seul) que lorsque le mot FIN apparaît, le film n'est pas vraiment terminé, il y a encore le générique de fin. Mais Monsieur U.G.C. s'en fiche, Monsieur U.G.C rallume les lumières et 50 % des spectateurs quittent la salle sans aucune discrétion. Je veux bien qu'on se fiche de connaître le nom de l'adjoint du coiffeur et du troisième assistant éclairagiste, mais les acteurs principaux, le réalisateur, le scénariste, la musique, tout cela serait donc sans intérêt ? Mais il y a pire, une habitude relativement récente prise par certains réalisateurs consiste à nous passer pendant le générique des plans inédits. Or parfois ces plans ont leur importance :

Ainsi les spectateurs qui ont quitté La planète des singes, les origines (Rupert Wyatt - 2011) auront manqué un plan clé ouvrant la voie à une suite éventuelle du film.

Ainsi les spectateurs qui ont quitté Les infidèles (Film à sketches de Michel Hazanavicius, Jean Dujardin, Gilles Lelouche... - 2012) auront manqué la scène finale, véritable pied de nez à ceux qui ont cru que le film était moralisateur !

Ainsi les spectateurs qui ont quitté Blanche Neige (Tarsem Singh - 2012) auront manqué une scène de bal aussi inattendue que complètement déjantée !

Alors Monsieur UGC, soyez gentil, attendez pour rallumez les lumières, vous n'êtes quand même pas à 5 minutes près !

 

 


Natascha McElhone dans Solaris de Steven Soderbergh (2002)


Affichette de presse réalisé par Jean Giraud pour le film de Marco Ferreri : Touche pas à la femme blanche (1974)


Roman Polanski et la très belle Sharon Tate (1943-1969) dans le Bal des Vampires de Roman Polanski (1967)

 
Le manuscrit trouvé à Saragosse de Wojciech Has (1965)


Les tontons flingueurs (Georges Lautner 1963 - De gauche à droite : Lino Ventura, Francis Blanche, Robert Dalban, Bernard Blier, Jean Lefebvre).


Eva Marie Saint dans la Mort aux Trousses (Alfred Hitchock 1959)


Michel Simon en astronome ! Eh oui, il jour ce rôle dans "Femmes de Paris", un excellent film de Jean Boyer (1953) dans lequel Michel Simon découvre une nova et vole au secours d'une femme en détresse dans un cabaret où l'on rencontre Robert Lamoureux, Patachou, Ray Ventura ainsi que plein de petites femmes légèrement vêtues.


Métropolis de Fritz Lang (1927)


Maria, le robot de Métropolis de Fritz Lang (1927) et C-3PO, celui de Georges Lucas dans la Guerre des Etoiles (1977)
(vous me direz un androïde c'est toujours un androïde, mais bon...)