Le MOMOSITE vous présente : 

"le WAAM est un AYUU d'IBOZOO-UUs."

 

Ummo,
 un canular de près de 50 ans

Page mise à jour le 26/04/2016

Ummo : planète hypothétique qui graviterait autour de l'étoile double Wolf 424 dans la constellation de la vierge.

Ummite : adjectif se rapportant à la planète Ummo et notamment à ses habitants.


Les faits : 

A partir de 1962, Fernando Sesma, (1908-1982) un citoyen espagnol, passionné d'occultisme et membre d'une petite association pro-ovni exhibe une série de lettres dactylographiées, en prétendant que les auteurs en seraient des extraterrestres en provenance d'une certaine planète Ummo. Il déclare qu'un inconnu à la voix "métallique" l'aurait informé par téléphone de l'arrivée de ces lettres. 

Ces lettres, très nombreuses, sont écrites dans un style ampoulé, certains termes au lieu d'être traduits sont censés représenter phonétiquement le terme ummite et sont inscrits en lettres capitales. Des croquis et des schémas sont parfois associés à ces lettres, ceux-ci sont toujours effectués aux crayons de couleurs gras.  

Les thèmes abordés sont multiples et variés, et décrivent la prétendue société ummite sous les angles sociétaux, religieux, philosophiques, historiques, technologiques, environnementaux, sexologiques... 

En 1966 (Aluche) quelques personnes se disent témoins d'un passage et d'un atterrissage d'OVNIs abordant le sigle Ummo. Cil y a deux principaux témoins, José Luis Jordán Peña  et Vincente Ortuño. À l'endroit où le vaisseau extraterrestre est censé s'être posé, on pouvait observer trois traces de sa position au sol. 

en 1967 (San José de Valderas), trois témoins déclarent avoir vu un vaisseau dans le ciel, ils resteront anonymes, mais seront tous interviewés par José Luis Jordán Peña. On retrouve aussi des petits tubes marqués du sigle « Ummo » dans la ville voisine de Santa Monica. Il s'agissait en fait d'étuis de thermomètre, dans lesquels  avait été placé des rubans de Tedlar, un fluorure de polyvinyle fabriqué par Dupont de Nemours, fourni par un ingénieur de la NASA en déplacement en Espagne.

En 1977 Claude Poher du CNES démonte les photos de la soucoupe volante d'Aluche en faisant apparaître le trucage. (Deux commissions l'une espagnole, l'autre américaine parviennent aux mêmes conclusions) 1

En 1988 , le journaliste Javier Sierra découvre que les deux  principaux témoins d'Aluche, Peña et Ortuño, se connaissent très bien.  Ortuño avoue la supercherie.

En 1993, Peña, avoue être l'auteur de toute cette mystification.

Cette farce qui a commencé en 1962 aurait dû se terminer la même année. Mais non, le canular a perduré, perdure toujours, et cela en dépit de toute logique. Pire, au moins un "scientifique reconnu"2 a prétendu et continue de prétendre que les extraterrestres venant de la planète Ummo existent bel et bien. Pire encore, de la littérature de complaisance continue de paraître et rencontre un certain succès. Pire encore le leitmotiv des pro Ummo est de déclarer à qui veut l'entendre que la société ummite est d'une remarquable cohérence et d'une avance sociale remarquable. 

Nous allons voir qu'on peut facilement démontrer le contraire : l'hypothèse Ummo n'est qu'un tissu d'âneries incohérentes.

Incohérences astronomiques : les ummites nous disent venir de l'étoile Wolf 424 (qu'ils nomment Iumma). Le problème c'est qu'ils ignorent (à l'instar de la communauté astronomique de l'époque) que cette étoile est une double naine rouge à orbites rapprochées (entre 2,6 et 4,2 UA). La luminosité des ses deux composants est inférieure de 14/100.000 à celle du soleil ! De plus ces deux corps sont de nature éruptive (engendrant d'importants et inopinés changements de température en surface). L'endroit où est censé se trouver la planète Ummo est dans une zone inhabitable, (car beaucoup trop froide). L'orbite ne peut être elliptique comme ils le prétendent mais en forme de huit, de plus une révolution autour d'un astre double rapproché détruit complètement la notion de jour et de nuit... Par ailleurs, les rédacteurs des lettres se sont emmêlés les pinceaux sur la durée des années et des jours ummites. Et comme si ça ne suffisait pas ils confondent les distances en années-lumière avec les distances en parsec.

Wolf 424 se situe à 14 années-lumière et quelques bananes de la Terre, ce qui fait qu'un aller-retour en "vitesse rapide" dure quand même 30 ans. Mais les ummites qui sont très forts passent par des "replis de l'espace" ce qui leur fait gagner du temps. Les ummites sont très malins !  

Incohérences évolutionnistes : Les ummites sont humanoïdes (ils sont juste un poil plus grand que nous). Quel que puisse être notre sentiment sur la vie ailleurs, il apparaît que cette vie doit pouvoir prendre des chemins que l'on ne soupçonne même pas... A supposer même que la vie ait pris là bas un cheminement animal (après tout la classe animale est surtout définie par la façon de se reproduire), il faudrait que l'évolution locale ait engendré des vertébrés, qui aient engendré une chaîne similaire à la notre jusqu'aux mammifères... puis jusqu'aux primates, puis jusqu'aux humanoïdes... Plus improbable tu meurs... Evidemment si on se place dans une logique créationniste, l'argument cesse d'être pertinent, mais bon !

Les ummites ressemblent donc aux terriens, mais pas n'importe lesquels (faut pas déconner non plus !) Ce sont tous de grands blonds avec de très grands yeux bleus et un grand front intelligent.3 Ils sont télépathes, ont des grands doigts avec des fonctions avancées et sont obligés de taper au clavier avec les jointures des doigts pour ne pas abîmer les fonctions extrasensorielles du bout de leurs doigts.  

Incohérences sociétales : La société ummite prend en charge l'individu de façon absolu. L'état contrôle complètement l'individu. Les ummites pensent tous la même chose, il n'y a qu'un seul gouvernement pour toute la planète et qui s'occupe de tout (ein Volk, ein Reich, ein Furher) il n'y a pas d'oppositions, pas de minorités, pas de débats, pas même d'opinions légèrement différentes... Ummo est une planète lisse... et totalitaire.

Notons que si la perspective d'un gouvernement mondial sur Terre, n'est pas entièrement utopique en soi, cela sous-entend pour que cela puisse fonctionner, une structure confédérale avec droit de sécession et/ou d'autonomie, et un gouvernement central qui ne s'occuperait que d'un minimum de choses (la gestion des conflits entre états fédérés peut-être ? La garantie des droits de l'homme dans tous les états ? Même pas sûr !) L'utopie ce serait aller au-delà !

Et puis c'est quoi cette planète où il n'y aurait qu'un façon de penser, et qui serait vide de tout opposant, sinon un fantasme de dictateur ? 

Incohérences linguistiques : Les ummites parlent tous la même langue ! Ceux qui ont étudiés, ne serait-ce que les rudiments de la linguistique savent que les projets de type "espéranto" relèvent de l'utopie ! Parce que, quoi qu'on fasse, il y aura toujours un décalage entre une langue écrite (et donc plus ou moins figée) et une langue parlée qui non seulement évolue sans contrainte, mais évolue différemment suivant, les régions et les milieux.

Quand on traduit quelque chose dans une langue, on comprend parfaitement que ce qui ne correspond à rien chez nous ne soit pas traduit, mais chez les ummites, le mot homme (par exemple) n'est jamais traduit. De plus une traduction est une traduction, alors pour quelle raison le mot bouche est-il traduit par "Organe de phonation" : Le mot "Bouche" serait donc un mot vulgaire chez les ummites ?  

Même l'alphabet est incohérent (il s'agit bien d'un alphabet et non d'idéogrammes nous dit-on), avec le temps les signes les plus complexes auraient dû se simplifier.

Incohérences religieuses : Les ummites pratiquent tous la même religion. Ils sont très pieux, et avant d'aller au pieu, (oui, je sais) ils font tous leur prière, de préférence en couple. Il n'existe sur Ummo, aucun athée, aucun agnostique, aucun libre penseur, aucune religion dissidente. Alléluia !

Alors la raison est bien simple, ils ont trouvé la preuve matérielle de l'existence de Dieu, ils ont eu la visite d'un messie dont les aventures ressemblent plus ou moins à celles de Jésus... et cerise sur le gâteau (car les ummites sont très forts), ils ont découvert où se situait l'âme, elle se loge dans l'écorce encéphalique. Les ummites ont d'ailleurs informé deux neurophysiologues terriens de cette découverte, ils sont biens bons. 

Incohérences de communication : Ces gens là viennent sur Terre, au lieu de s'adresser à des sommités scientifiques reconnues, ils choisissent de s'adresser par voie postale au président d'un club de fan d'OVNI, passionné d'occultisme et dont les réunions se déroulent dans un haut lieu de la mouvance phalangiste4. Ils auraient sorti leurs lettres sur un imprimante d'ordinateur, on se serait à l'époque, demandé quel était cet étrange support et on aurait eu une preuve quasi irréfutable de leur avancée technologique. Mais non, ils écrivent sur une machine à écrire Hispano Olivetti modèle "studio 46" à ruban bicolore. A remarquer qu'ils ont pondus plus de 200 lettres, mais qu'ils n'ont pas été foutus de nous montrer la moindre petite photo, et à fortiori aucun film de leur planète d'origine.

Incohérences comportementales :

Lisez bien cet extrait : «Appuyer sur des boutons très durs, exercer de fortes pressions pour saisir des objets sont des exercices où vous êtes avantagés par rapport à nous. Personnellement, je peux témoigner des véritables frayeurs que j'ai éprouvées à mon arrivée sur Terre lorsque j'ai accompli des opérations aussi inoffensives pour vous qu'appuyer sur certains boutons d'ascenseurs et autres interrupteurs électriques».

Il faut en fait comprendre que le soi-disant ummite a une trouille monstre de se faire remarquer en appuyant sur le bouton de l'ascenseur non pas avec l'extrémité de l'index, mais avec sa jointure. Alors je vous conseille de faire l'expérience, entrez dans un ascenseur bondé, dite bonjour à tout le monde pour vous faire bien remarquer et appuyez à la mode Ummo sur un des boutons d'étage. Je peux vous certifier alors que tout le monde se fichera complétement de la façon dont vous avez activé le bouton en question ! 

Incohérences futurologiques (ou technlogiques) : Comment décrire une technologie supérieure quand on est censé être ummite : Et bien à l'instar des auteurs d'anticipation ils pratiquent la futurologie :

C'est-à-dire qu'ils se basent sur l'évolution de techniques terriennes récentes et les éventuelles applications pratiques de théories nouvelles. (Tout ça dans le contexte des années 1960)

Il suffit pour cela de piocher dans les ouvrages de vulgarisation sur la recherche scientifique et technologique et de la charabiaïser, ce qu'ils savent faire parfaitement.

On pourrait penser qu'ils nous feraient dons dans leur description d'innovations véritablement inédites, mais non... Les ummites admettent un retard important en micro-informatique, ils n'ont ni DVD, ni clé USB, ni autre support de mémoire de masse. Ils n'ont ni Internet ni téléphone portable, ni appareil photo numérique, ni four à micro-onde.

Il est à noter que la futurologie est toujours (et par définition) un écueil : ça ne marche jamais et quand on dit jamais, c'est jamais.

Relisons les futurologues des années 70 sur l'an 2000. On reste stupéfait : et bien, non en 2000 il y a ni colonies martiennes, ni colonies lunaires, les trottoirs des villes ne sont pas équipés de tapis roulants, les engins volants n'ont pas remplacé les automobiles, par contre personne n'avait prévu les ordinateurs domestiques, Internet, les téléphones portables, les DVD, la wi-fi, la photographie numérique, le téléchargement musical. 

Incohérences scientifiques : 

Tandis que les ummites font des études très poussées sur la propulsion intersidérale, ou sur l'étude du cortex, ils disent pratiquer la vivisection sur des jeunes gens de leur espèce sans anesthésie ! Et pourquoi sans anesthésie ? On vous le donne en mille, parce que ça n'avait pas encore été inventé ! Glups ! (Lettre D41-15)

Ils soutiennent aussi avoir découvert sur Mars des végétaux unicellulaires et pluricellulaires simples. Pour l'instant on ne les a pas vu ! 

Incohérences sexuelles

Une partie des lettres (D41, D41-9, D41-10) est consacrée à la sexualité des ummites. Attention, les ummites ne sont pas des libertins. On y apprend que sur Ummo l'onanisme y est interdit et que cette pratique est traitée médicalement (notamment à l'aide d'électrochocs). Toute "déviance sexuelle" est prohibée (dont l'homosexualité, considéré comme une maladie, les sujets concernés sont "soignés" par l'intermédiaire de la régulation hormonale, après intervention adéquate sur les mécanismes neurocorticaux et endocriniens), la virginité de la femme avant le mariage est obligatoire. Tout contrevenant s'expose à des sanctions diverses et variées : Ainsi une femme coupable d'exhibitionnisme sera exposée nue en public jusqu'à ce que la honte la ramène à la raison.

Sur Ummo l'érotisme est considéré comme morbide, de plus ils nous précisent que : "Les contrôles psychosociaux, concernant les apparitions sporadiques d'érotisme morbide, sont rigides et efficaces."

Se voir soi-même se déshabiller peut provoquer un orgasme, aussi les vestiaires ne sont jamais éclairés. Par contre ce curieux phénomène ne se produit pas quand ils prennent un bain :

Ah, au fait, le baiser sur les lèvres n'existe pas chez les ummites ...

Ce n'est même plus de l'incohérence, c'est de la folie furieuse !

Incohérences diverses et variées en vrac :

Si sur Ummo il n'y a qu'un seul peuple et qu'un seul gouvernement, à quoi peut bien leur servir ce symbole et ce drapeau ?

La ménagère ummite ne fait pas ses courses dans un supermarché. Elle reste chez elle et les produits alimentaires et ménagers sont envoyés par tubes pneumatiques !

Les ummites nous disent que "l'ANTHROPOMORPHISME (en majuscule dans le texte) de la technique empêche l'utilisation habituelle de la roue comme moyen de translation" (???). Les machines se déplacent donc au moyen de pieds articulés ! (comme dans Zig et Puce)

Les ummites ne connaissent pas l'usage du crayon à papier à mine de graphite et dessinent tous leurs croquis avec des crayons de couleur épais.

La Faune est moins nombreuse et moins variée que sur la terre, signalons le OIXXIXI qui est un mammifère volant "n'ayant rien de commun avec les chauves-souris" (des photos ! des photos !) et à part un espèce de dauphin qui donne du lait, on ne sait pas grand chose. La notion d'écosystème leur semble étrangère.

Les ummites sont parfois atteint d'effets névrotiques d'anxiété, ce sont des effets provoqués (par exemple) par une réflexion conduisant aux doutes sur l'existence de Dieu. Il faut alors se soigner !

Et puis n'oublions pas que le WAAM est un AYUU d'IBOZOO-UUs. Puisqu'on vous le dit !


L'affaire Ummo semblait tomber dans l'oubli quand Jean-Pierre Petit, directeur de recherche au CNRS proclama avoir reçu directement des lettres ummites, et déclara avoir affaire à une intelligence supérieure dont la lecture lui aurait permis de bâtir de nouvelles théories sur la structure de l'univers (l'univers gémellaire) et sur la propulsion Magneto hydro dynamique. Petit rédigera un ouvrage "Enquête sur des extra-terrestres qui sont déjà parmi nous - Le mystère des ummites, en 1991 qui sera un succès de librairie, suivie en 1995 de - Une science venue d'une autre planète. 

Les pro-ummo jubileront, un membre de la communauté scientifique venait de porter crédit à leurs thèses. 

Que dire ? 

Comme indiqué un peu plus haut, à partir du moment où les lettres à vocations scientifiques pompaient dans la vulgarisation du moment, qu'on y trouve des idées originales, voire exploitables, n'a rien d'une surprise.

Sauf que la théorie de l'univers gémellaire a complètement été démonté par la communauté astronomique.

Quand à cette fameuse propulsion Magneto hydro dynamique, le moins qu'on puisse dire c'est que les avis sont partagés... mais même si on se range dans le camp de ceux qui disent que ça marche, en quoi cela constitue-t-il une preuve de l'existence des ummites ?

Je ne connais pas Jean-Pierre Petit et n'ai aucune compétence pour le juger, au mieux, je ne peux que m'étonner qu'un scientifique de ce niveau ait eu la patience et ait pris le temps de lire tout ce fatras sans faire fonctionner sons sens critique. 

Jean Pollion : Vous l'aurez deviné, c'est un (joli) pseudonyme : Ce monsieur qui n'est pas linguiste a entrepris de rédiger un ouvrage en 2002 (UMMO : De vrais extraterrestres) dans lequel il prétend restituer le langage ummite et sa prétendu cohérence à partir des mots transcris phonétiquement dans ses lettres. Il définit la notion de soncept autrement dit l'association d'un son à un concept... C'est à peu près du même niveau que les prétendus codes cachés de la bible, ça ne ressemble à rien mais ça se vend très bien. 

Mais,  à quoi bon épiloguer, puisque l'auteur a avoué ?

L'auteur : On le connaît aujourd'hui, il s'agit de José Luis Jordán Peña, un ingénieur espagnol né à Alicante en 1931.

Pourquoi l'aveu : il faut savoir que l'affaire Ummo a suscité la création de sectes (Edelweiss, les amis des frères d’UMMO...,) qui en reprenaient tous les délires. L'une de ces sectes a vu certains de ses membres condamnés pour abus sexuel. Peña a déclaré ne pas vouloir être le complice moral de cette situation. (Il faut dire aussi que la thèse ummite s'écroulait de partout surtout après les aveux de son complice, Ortuño en 1988)

Les preuves :

Elles sont nombreuses mais la plus flagrante c'est la comparaison des caractères de sa machine à écrire personnelle (une Hispano Olivetti modèle studio 46) avec ceux des lettres ummites, ce sont les mêmes.

Oui, mais, vont rétorquer les nigauds "d'accord il les a tapés, mais cela n'en fait pas pour autant l'auteur..." Ben voyons !

Alors d'autres preuves :

Peña a expliqué et laissé photographier le dispositif avec lequel il avait maquillé sa voix lors du contact liminaire.

Peña a admis n'y connaître pas grand chose en astronomie et avoir choisi Wolf 424 en raison de sa distance proche.

Peña était ainsi que quelques uns de ses amis les seuls témoins du contact de Aluche.

Peña a "accepté" d'interviewer les témoins du contact de San José de Valderas, témoins dont on n'a plus jamais entendu parler par la suite.

Les motivations :

On aura en la matière tout lu et tout entendu :

Peña n'aurait pas agit seul :

Hypothèse de la CIA : dans quel but ? Vouloir tester les réactions de la population dans le cas d'un débarquement extraterrestre ? Ça laisse sceptique, d'ordinaire ils travaillent mieux que ça, et puis pourquoi venir faire ça en Espagne ?

Hypothèse du KGB : elle revient souvent. Encore une fois pourquoi faire ? Déstabiliser l'Espagne franquiste n'était pas dans les intentions du Kremlin.5 Promouvoir une société ressemblant à l'utopie communiste ? N'importe quoi ! Les références obsessionnelles des lettres ummites à la religion, et l'eugénisme racial n'ont rien à voir avec le matérialisme athée.

En fait Peña a agit seul, ses seuls complices sont ceux qui ont posté les lettres, et ceux qui l'ont aidé à monter le faux contact de Aluche.

Mais encore une fois dans quel but ?

On a dit que Peña était un homme de gauche, qu'à travers la farce Ummo, il voulait faire passer des idées antifranquistes ! N'importe quoi ! Depuis quand, une société orwellienne, cul bénie, eugéniste et pratiquant la répression sexuelle serait elle de gauche ?

En fait on est devant un cas classique de délire mythomaniaque.

Au départ, un canular auprès d'une personne particulièrement naïve.

Comme ça marche on continue.

Suit ensuite tout le lot du comportement mythomaniaque :

- retours sur explications (on revient sans cesse sur un sujet en expliquant ce qui semble ne pas avoir été complètement compris ou en tenant compte d'objections inattendues)

- personnalisation du délire (en y incluant ses propres idées politiques, religieuses et autres, et en projetant ses propres fantasmes ou inhibitions sexuelles)

- entrée de sa propre identité dans le délire (épisode ou Peña se déclare témoin du pseudo contact de Aluche en 1966)

- relativisation tardive des faits décrits : Une lettre ummite que les croyants aiment citer explique qu'ils ne faut pas toujours les prendre au pied de la lettre et qu'ils ont peut-être diffusé des informations fausses (pour les protéger ? De qui ? De quoi ?) - Voilà qui permet de contrecarrer en un seul argument toutes les réfutations. Aussi stupide que la réflexion classique du mythomane qui quand il comprend qu'il commence à ne plus être écouté lancera : "Faut pas croire tout ce que je dis !"

- aveux tardifs quand le poids moral de l'opération devient trop lourd.

- retour conditionnel sur aveux, une façon de regretter qu'une aussi "belle construction" parte "en sucette".

Les précurseurs

Avant les Ummos, on a eu droit en 1952 aux Vénusiens (et aux vénusiennes) de George Adamski (1891-1965) lequel raconta à qui voulait l'entendre qu'il était monté à bord d'une de leurs soucoupes volantes.  La sonde Mariner 2 ayant constatée en 1962 qu'il faisait quand même 465° à la surface de Vénus, il a fallu trouver autre chose...

Concluons :

Croire aux ummites dépasse l'entendement et la raison. Certes, chacun croit à ce qu'il veut (du moment qu'il nous fout la paix) mais gober un tel tissu d'inepties parait tout de même assez grave. Quant à ceux qui se donnent une vocation encyclopédique et qui au nom d'une prétendue neutralité écrivent des articles sur le sujet en laissant entendre que finalement tout cela pourrait à la limite être vraie, ils insultent l'intelligence.

 Et si vous n'êtes toujours pas convaincu, rendez-vous sur ces sites, il y en a encore plein de choses à dire :
http://pagesperso-orange.fr/oncle.dom/paranormal/ovni/cas/ummo/ummo.htm

PS : Pour lire les lettres Ummites dans "le texte" c'est là : http://www.ummo-sciences.org/


1) Les croyants indiquent eux, qu'une enquête de la Guardia Civile a conclu à une absence de trucage... c'est en fait beaucoup plus compliqué que ça mais que voilà un drôle de conception de l'équilibre des compétences !
2) Jean-Pierre Petit, alors chercheur au CNRS
3) Le fantasme d'une planète habitée uniquement par des "cousins" d'aryens me semble révélateur d'un racisme conscient ou inconscient chez celui qui l'a imaginé... ce qui n'empêche cependant pas certains crétins de qualifier son auteur d'homme aux idées de gauche.
4) La phalange était le parti soutenant la dictature du Général Franco qui sévit de 1939 à 1975 en Espagne.
5) Les archives soviétiques du KGB de cette époque sont ouvertes, et aucune allusion a cette affaire n'y est mentionné.


On retrouvera ici des éléments provenant des sites de Echolaliste (bon site) et de la désencyclopédie (berck). Normal c'est moi qui ait écrit tout ça avant de le rassembler ici