Le MOMOSITE vous présente

Maman, il y a des martiens partout !

Rétro Ufologie

Page mise à jour le 29/12/2010

Avons-nous eu de la visite (2)

Allez on rigole ! Il y en a qui nous font prendre des vessies pour des lanternes (attention ça brûle !). Un certain nombre de farfelus(1) ont entrepris de passer au peigne fin tout ce qui a été dessiné, peint et sculpté depuis la préhistoire afin de trouver la trace d'éventuels petits hommes verts. Alors évidemment ils en trouvent plein... quand on cherche on trouve...

D'ailleurs regardez comme ils sont beaux !

1) En Equateur chez les Incas

Ben, bien sûr que c'est un cosmonaute, ! Qu'est ce que vous voulez que ce soit d'autre, d'ailleurs ? Evidemment les esprits tortueux pourront toujours prétendent que les Incas avaient inventé la mobylette et que le port du casque était obligatoire...
et d'ailleurs tout individu revêtu d'un passe montagne ou d'une chose qui y ressemble est forcément un cosmonaute...

2) Au Kosovo au 14e siècle

Comme ça sorti de son contexte (et à l'envers en plus) ça intrigue...

Sur une fresque du monastère de Detjani au Kosovo, datée de 1350, on peut voir deux personnages dans deux "OVNIS",  l'un poursuivant l'autre. Au sol les gens semblent inquiets...

Regardons les détails de la fresque

Plus près maintenant...

Alors ? Des cosmonautes en train de faire un rodéo spatial pendant que la sainte famille devise gaiement en bas ? Ben non, il s'agit tout simplement des représentations symboliques du soleil et de la lune telles qu'on les retrouve dans tout l'art religieux byzantin de cette époque...

3) A Florence au 15e siècle



J
uste Ciel : dans ce tableau (Madonna col Bambino e San Giovannimo), de Sebastiano Mainardi (1460-1513)  un ovni à l'outrecuidance de traverser les cieux en pleine nativité !

En fait de nombreux tableaux représentant ce sujet y annexent en arrière plan l'archange Gabriel (ou comme ici sa représentation symbolique) qu'un pécheur regarde la main sur le front pour se protéger du soleil.
D'ailleurs dans une autre version du tableau, le peintre a été on ne peut plus explicite :



Regardons maintenant ce tableau de Paolo Uccelo (1397-1475), la Tébaïde (peint entre 1460-1465) :

Il s'agit de scènes diverses de la vie monacale impliquant différents saints. Mais nos soucoupistes se sont intéressés à ce qu'on voit dans l'encadré en noir et le reproduise à l'infini sur le web de la façon suivante :



Oh ! la jolie soucoupe qui semble voguer dans l'espace interplanétaire avec en plus des traces de gaz d'échappement !
Bon, alors faisons ce que nos ufologues ne font pas :

1) recherchons une reproduction plus nette, où allons faire un tour à Florence à la Galleria dell' Accademia et voilà ce qu'on voit :



On voit que l'objet pris pour une soucoupe, ne vole pas et est posé au sol. Ça ressemble à un chapeau rouge avec des cordons. Qui se coiffe d'un chapeau rouge avec des cordons : Un cardinal ! Il s'agit donc d'un chapeau de cardinal.
2) Interrogeons nous maintenant sur la présence de se couvre chef à cet endroit, car quand même un chapeau de cardinal ça ne se laisse pas trainer par terre ! Il suffit pour cela de lire les chroniques de l'époque détaillant le tableau. Le personnage agenouillé est Saint-Jérôme, lequel
est devenu ermite après avoir renoncé à la charge ecclésiastique. Et voilà que tout s'explique !

4) En Allemagne en 17e siècle

Aert De Gelder est un peintre baroque allemand (1645-1727). il a peint cette œuvre visible à Cambridge intitulée le Baptême du Christ !

Si c'est pas une soucoupe volante, ça ? Hélas pour nos ufologues l'agrandissement de l'OVNI renvoie juste l'image d'une colombe symbolique :


 

5) En France en 1680

Et même que pour commémorer l'événement on a frappé une pièce... commémorative :

Un siècle avant la première montgolfière... c'est donc un OVNI .... d'ailleurs tout objet céleste dans le ciel ne peut être qu'un OVNI - Que disent donc les numismates :
Il faudrait d'abord s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un faux ! Mais il semble que ce ne soit pas le cas, par contre ce n'est pas une pièce de monnaie mais un jeton de jeu ! Il est indiqué "OPPORTUNUS ADEST" que l'on peut traduire par "Il (elle) est ici au bon moment". Et qui c'est, elle ? Et bien c'est la chance ! Et le machin rond, c'est la "Roue de la Fortune" ! Tout simplement, que viendrait donc faire une machine extra terrestre sur un jeton de jeu !

 

et quand on pense qu'il y a des zozos qui prennent tout ces prétendus OVNIS du passé au premier degré...

Un amateur italien, historien de l'art a consacré un site entier à démolir les thèses des rétro-ufologues (plusieurs de ses pages sont traduites en français)


Notes
(1) Les farfelus en question se contenteraient d'égrainer leurs certitudes et leurs œillères sur des sites confidentiels, ce ne serait pas bien grave, après tout le droit à l'ignorance est un droit comme un autre... seulement ces thèses se retrouve également sur Wikipédia (vous savez la prétendue encyclopédie...) Dans son article sur les OVNIS on dit par exemple :

* les prétendus cosmonautes de la fresque du monastère de Detjani au Kosovo (1350) seraient des représentations symboliques du Soleil et de la Lune comme on en trouve dans l'art byzantin religieux de cette époque ;
* le prétendu ovni du tableau de Mainardi (Madonna col Bambino e San Giovannimo), qui traverse les cieux en pleine nativité,
serait en réalité la représentation symbolique de l'archange Gabriel ;
* l'objet en forme de soucoupe volante sur le tableau de Paolo Uccello, la Tébaïde,
ne serait que le chapeau du cardinal ;
* la fameuse pièce de 1680 censée commémorer un passage d'ovni au-dessus du ciel de France,
serait en fait un jeton de jeu sur lequel est dessinée une roue de la fortune.

Vous avez remarqué tout est conjugué au conditionnel, autrement dit l'avis d'historiens de l'art reconnus et de numismates avisés ne pèsent que peu de poids face à l'ahuri qui voit des Ovnis partout... C'est sans doute ça l'expression de la neutralité de point de vue chez Wikipédia (à noter que plusieurs tentatives afin de supprimer ce conditionnel stupide se sont heurtées à un tir de barrage des contributeurs soucoupistes)