Le MOMOSITE vous présente

SUBTILITÉS LINGUISTIQUES

Page mise à jour le 15/12/2013

La langue française n'est égale à aucune autre, parce que c'est la langue de toutes les subtilités. D'ailleurs la preuve :
  
Un gars : C'est un jeune homme 
Une garce : C'est une pute 
  
Un courtisan : C'est un proche du roi 
Une courtisane : C'est une pute 
  
Un masseur : C'est un kiné 
Une masseuse : C'est une pute 
 
Un coureur : C'est un joggeur 
Une coureuse : C'est une pute 
  
Un rouleur : C'est un cycliste 
Une roulure : C'est une pute 
  
Un professionnel : C'est un sportif de haut niveau 
Une professionnelle : C'est une pute 
   
Un homme sans moralité : C'est un politicien 
Une femme sans moralité : C'est une pute 
  
Un entraîneur : C'est un homme qui entraîne une équipe sportive 
Une entraîneuse : C'est une pute 
  
Un homme à femmes : C'est un séducteur 
Une femme à hommes : C'est une pute 
  
Un homme public : C'est un homme connu 
Une femme publique : C'est une pute 
  
Un homme facile : C'est un homme agréable à vivre 
Une femme facile : C'est une pute 
  
Un homme qui fait le trottoir : C'est un carreleur 
Une femme qui fait le trottoir : C'est une pute 

Continuons...

Pourquoi dit-on UN tabouret et pourquoi UNE chaise ? Pourquoi UN tabouret ? LE tabouret a-t-il des petits attributs invisibles à l'oeil nu ? 

Pourquoi dès que c'est UNE galère, c'est tout de suite au FEMININ ? LA pluie, LA neige, LA grêle, LA tempête, tout ça, c'est pour les FILLES. Ah ben oui ! 

Pour les hommes, c'est LE soleil et LE beau temps ! 

Mais les femmes n'ont pas de pot : LA cuisine, LA bouffe, LA poussière, LA patte mouillée. 

Les hommes, c'est LE café dans LE fauteuil avec LE journal, et ça pourrait être LE bonheur si les femmes ne venaient pas nous foutre LA merde. (pardon masdames)

LA langue française est quand même bizarre. Mais ne voyez aucun sexisme là-dedans, oh non ! D'ailleurs, entre parenthèses,  LE mot sexe n'a pas de FEMININ. On ne dit pas UNE sexe, on dit LE sexe d'UNE FEMME, ça fait quand même plus sérieux, eh oui !

D'ailleurs, dès que c'est sérieux, comme par hasard, c'est tout de suite au MASCULIN : on dit UNE rivière, UNE p'tite rivière, mais UN fleuve ! On dit UNE voiture, mais UN avion avec UN réacteur et pas UNE hélice de merde !

Et quand il y a UN problème dans UN avion, c'est tout de suite UNE catastrophe, hé ! hé ! Alors, c'est toujours à cause d'UNE erreur de pilotage, d'UNE mauvaise visibilité, bref à cause d'UNE connerie.

Et alors, attention, dès que LA connerie est faite par UN MEC, tout de suite, ça s'appelle plus UNE connerie, ça s'appelle UN impondérable !

les FILLES devraient faire signer UNE pétition. Et il faut faire très très vite parce que la situation s'aggrave de jour en jour ! 

Y a pas si longtemps, les femmes avaient LA logique, LA bonne vieille logique FEMININE. Les mecs, ça ne leur a pas plu, ils ont inventé LE logiciel. 

Mais les femmes ont quelquefois de petits avantages : les hommes ont LE mariage, LE divorce, les femmes ont LA pension. 

les femmes ont LA carte de crédit, les hommes ont LE découvert. 

Mais en général, LE TYPE qui a inventé LA langue française devait être misogyne. Il n'a pas pu s'empêcher de mettre UN accouchement. Vachement MASCULIN, UN accouchement ! Ah ça, des erreurs comme ça, il en a fait plein: UN sac à main, ça c'est viril à mort ! (La virilité), UN soutien-gorge, ça c'est UN truc de camionneur ! LE maquillage, LE rouge à lèvres, LE sac à main.... Il s'est trompé dans l'autre sens aussi : UNE moustache, ça c'est LA FEMINITE poussée à son comble. LA virilité... et UNE couille !!! Alors là, je sais pas comment IL a fait pour se tromper, parce que très tôt dans LA vie, on découvre qu'UNE couille c'est pas ce qu'il y a de plus FEMININ. Même les aveugles font LA différence. 

Messieurs masculinisons la langue française, et organisez vous : selon votre humeur faites LE cuisine et LE vaisselle ou alors regardez LE télé en vous grattant UN couille ! 

Autres curiosités de la langue française !

- Avez-vous vraiment essayé de de dormir sur ses deux oreilles.

- C'est juste quand le calcul est bon, mais c'est juste aussi quand les chaussures sont trop serrées

- Il paraît que ce sont les meilleurs crus qui donnent les plus fortes cuites.

- Il vient de louer un appartement ! Très bien mais s'agit-il du locataire ou du propriétaire ?

- L'hôte est-il celui qui reçoit ou celui qui est reçu ?

- Le coup de grâce désigne le coup qui tue.

- Mettre de l'argent devant soi c'est en mettre de côté.

- On dit d'un pauvre malheureux ruiné qu'il est dans de beaux draps.

- On dit parfois qu'un bruit transpire avant d'avoir couru.

- On dit qu'on lave une injure et qu'on essuie un affront.

- On ne supporte pas le PSG et sa belle-mère de la même façon

- On passe des nuits blanches quand on a des idées noires.

- On remercie un employé quand on n'est pas content de ses services.

- Où sont les quatre coins de la Terre puisqu'elle est ronde.

- Quand un homme se meurt, on dit qu'il s'éteint. Quand il est mort, on l'appelle "feu.

- Si vous dites à quelqu'un : "Je ne partage pas votre avis", il peut vous répondre : "Les avis sont partagés."

- Suivant le contexte un amateur, peut être un connaisseur (un amateur de bon vin) ou un raté (du travail d'amateur)

- Vous avez un embarras de paperasses dans vos tiroirs, car vous en avez trop. Mais si vous avez un embarras d'argent c'est que vous en manquez ?