Le MOMOSITE vous présente

TROUVE SUR LES MURS DU METRO CHATEAU ROUGE

Page mise à jour le 14/03/2008

Poème auto-collé dans le métro parisien à plusieurs reprises à la station Chateau-Rouge, (en 2000)  sans doute par réaction à une campagne solitaire d'autocollants apposés par un végétarien !

FRONT DE LIBÉRATION DES LÉGUMES

Les pommes de terre souffrent aussi !
Ayez pitié de la salade, elle n'avait pas mérité ça !
Pauvre petite carotte, si jeune et déjà cuite !
Écoutez le cri d'angoisse du chou-fleur !
Y a t il une vie après les frites ?
Soupe = Torture
La sauce tomate est un remords sanglant !
Mangez Brigitte Bardot !

Lancé par son inspiration notre anonyme, s'est ensuite fendu d'une version longue, moins bonne et moins efficace sans doute...

Y a t-il une vie après les frittes ?
Les pommes de Terre souffrent aussi
Et la souffrance de la purée
Sont une chose épouvantable
Ayez pitié de la salade
Elle n'avait pas mérité cela
Pauvre petite carotte
Elle est si jeune et déjà cuite

N'allez pas au MacDonald
Parce que c'est dégueulasse
Soyez cannibale
Mangez Brigitte Bardot

Pomme de reinette et Pomme d'api
C'est le supplice de la compote
Faut pas écraser la banane
Car elle ne vous a rien fait
Pruneau cru et pruneau cuit
C'est toujours le même destin
Avec les raisins e la colère
On fait le noir du désespoir

Ecoutez le cri d'angoisse
De ce malheureux choux-fleurs
Et quelle destinée amère
Que celle du Haricot vert !L'aubergine est une pauvre victime
Soupe égale torture
Et la sauce tomate
Est toujours un remords sanglant

Orange pressée réserve d'infamie
C'est la honte de nos ptit'déj
La confiture de groseilles
Ensanglante nos bouches
La fraîcheur du pamplemousse
Le conduit droit à sa perte
Hélas le temps des cerises
Est toujours celui d'un massacre

L'amour sacré de la cuisine
Est une erreur fondamentale
Il faut respecter la nature au lieu de l'assassiner
Mangez donc de la chair humaine
Vous verrez comme c'est savoureux
Surtout si vous la mangez crue
Ainsi que faisaient nos ancêtres

)