Le MOMOSITE vous présente

Quelques escroqueries !

Page mise à jour le 12/05/2016

 

 Les escroqueries décrites ici le sont par ordre alphabétique, ce qui permet de passer du coq à l'âne

Achetez-vous la lune !

Il existe sur Internet des sites ou on peut acheter un terrain sur la Lune (par exemple www.universeshop.com) ou le nom d’une étoile. Le webmaster de ces sites dit être très sérieux et envoi au généreux souscripteur un certificat de propriété. Précisons que la Lune, suite à une convention internationale à été décrété "bien de l’humanité" et ne peut être achetée, même en parcelles. En ce qui concerne les étoiles et autres objets célestes, les attributions de nom sont du seul ressort de l’Union Astronomique Internationale. 

Aimez-vous Brahms ?

Tout le monde se fait escroquer ! 

Tout simplement parce qu'on ne sent pas que ça va arriver ! Tenez ! Ce jour-là je traînais à la FNAC, rayon classique, une nana dans les 20 ans, me questionne sur un truc en écoute, je lui réponds, elle écoute, ça ne lui plaît pas et elle me le fait savoir un peu vulgairement. Peu importe, mais 5 minutes après la voilà qui revient avec une version du concerto pour violon de Brahms. Elle me demande si c'est bien, je suis étonné qu'elle ne connaisse pas, je lui dis que c'est bien, mais que je ne connais pas cette version. Elle me répond qu'elle la veut absolument mais que justement il lui manque 2 euros pour l'acheter. J'aurais pu lui donner de suite 2 euros et participer à peu de frais à son enrichissement culturel et musical, mais elle me soûle de paroles, et me propose de passer à la caisse avec moi, puis de me rembourser après (moins les 2 euros). 

Je flaire un truc, mais sans savoir quoi... On passe aux caisses, elle est à ce moment-là derrière moi, mais dans la queue tout en parlant, elle effectuera un mouvement pivotant qui la placera devant moi,  je paye donc pour elle (j'aurais pu aussi grouper les achats, mais j'ai supposé qu'elle voulait un ticket...), et avant de m'occuper de mes propres achats, je lui tends son paquet avec son CD. Le temps de régler ma facture, mademoiselle avait disparu, je réfléchis vite, il y a 36 chemins pour sortir de là mais un seul si l'on veut vraiment se fondre dans la foule, je fonce et ne tarde pas à la retrouver. Je la rattrape, visiblement elle ne s'attendait pas à me voir resurgir, je rouspète, elle le prend de haut :
- Tu ne va pas faire une histoire pour un petit disque de rien du tout, t'as qu'a me l'offrir !
- Oui et j'ai quoi en échange ? (Et je dis cela sans aucune arrière pensée !)
 Et à ce moment là elle hurle. Je dis bien elle hurle :
- Vous êtes tous les mêmes ! Tu ne crois pas que je vais te faire une pipe pour 25 roros !
Un attroupement commence à se créer ! Je pourrais dire maintenant n'importe quoi, c'est sa parole contre la mienne ! et n'ayant pas l'intention d'aller porter plainte pour une telle somme, je détale vaincu ! 
Où est l'escroquerie dans tout cela ? La fille doit se foutre de Brahms comme de sa première chatouille, la FNAC rembourse tout produit non déballé dans les 15 jours suivant l'achat !

Invitation au théâtre

Faire une relation entre le propriétaire d’une automobile et l’appartement qu’il occupe n’est pas très compliqué ! Michel S. opérait dans les immeubles anciens, ceux qui n’ont pas de parkings souterrains. Avec sa propre voiture, il provoquait un léger accrochage, (à peine une éraflure…) à un autre véhicule préalablement repéré. Il laissait alors un mot : "Je suis désolé d’avoir éraflé votre véhicule, il n’y pas là de quoi faire un constat, mais voulant être honnête et régulier, c’est bien volontiers, que pour vous dédommager, je vous offre ces 2 places de théâtre."

Michel S. n’avait plus qu’a attendre que ces heureux bénéficiaires de places gratuites se rendent au spectacle, pour cambrioler complètement l’appartement en toute tranquillité

Jean-Sébastien Mouche

En 1953, Robert Escarpit, journaliste parisien (1918-2000) inventa le personnage de Jean-Sébastien Mouche, soi-disant inventeur du bateau-mouche, collaborateur du baron Haussmann et créateur du corps des "mouchards" (au service de la police). Il alla jusqu'à inviter un ministre à une grande réception à l’occasion du centenaire de la mort de Jean-Sébastien Mouche.

L’affichiste

Robert C. est un homme méthodique, il se pointe dans une ville de province, loue pour un mois un petit studio, et fait imprimer des prospectus qu’il distribuera lui-même dans toutes les boites aux lettres de la ville : En gros, il propose à toutes les jeunes filles, une chance exceptionnelle pour se faire connaître et devenir : qui sait, actrice de cinéma ou top modèle… Il leur demande 150 euros, et en échange la photo de l’heureuse élue sera placardée dans toute la ville ! A celles qui hésitent, il n’hésite pas, lui, et se déplace, signe des contrats en bon et due forme…  L’appât fonctionne et notre Robert, recevra 400 réponses (ça fait quand même 60 000 euros ! ). Robert est très correct, et avant de changer de ville, il fera imprimer 15 affiches avec en mosaïque les trombines des 400 nanas ! Inattaquable !

L'agrandisseur

Agrandissez votre pénis ! une société domiciliée dans une zone industrielle du sud de la France proposait une méthode infaillible (garantie par huissier) pour agrandir votre pénis. 300 euros (mais remise spéciale promotion de 50 euros ce qui nous fait le machin à 250 euros !). Les gens qui ont commandé le produit ont reçu une magnifique loupe d'une valeur de 5 euros. Ben oui, ça agrandit le pénis, allez donc porter plainte !

L’hôtel toujours plein !

Certains se sont amusé à monter des escroqueries à la carte bancaire sans aucune connaissance informatique ! Jean-Pierre A. était gérant d’un de ces hôtels qui après une certaine heure fonctionne sans personnel. Les locations se font avec la carte bancaire et le ticket délivre le numéro de digicode de la chambre. Mais cet hôtel était mal situé et ne fonctionnait pas fort. Jean Pierre ouvrit l’appareil à carte, perplexe, et comprit qu’on pouvait neutraliser le distributeur de tickets (trop technique ! il suffisait d’enlever le papier !) ce qu’il fit ! Il confectionna ensuite un superbe panneau :
" Votre transaction ne peut être validée que si le ticket est délivré. Dans le cas contraire, veuillez recommencer sans aucun risque…."
C’est ainsi que le premier client arrivé loua tout l’hôtel à lui tout seul !

La bague en or trouvée par terre.

Un truc en pleine recrudescence. Alors que vous marchez seul en rêvassant, un type ou une nana apparaît sur votre chemin regardant fixement sur le sol. Par instinct vous regardez aussi et vous découvrez une superbe bague en or, comme ça par terre. (elle est assez lourde et il y a un poinçon à l'intérieur). S'en suit un dialogue surréaliste, "C'est à vous ? Non ? Mais c'est vous qui l'avez trouvé... J'avais bien vu quelque chose mais je ne l'aurais pas ramassé..." En fait la personne essaie de vous faire admettre que c'est vous qui l'avez trouvé, donc le bijou est pour vous ! Mais la personne de préciser "C'est vous qui l'avez trouvé, mais sans moi, vous ne l'auriez pas trouvé..." et de vous demandez un dédommagement, et pas de blagues, si vous sortez 2 euros, on va vous dire "c'est une bague en or, quand même, donnez moi un peu plus". L'affaire se conclut donc autour de 10 ou 20 euros ce qui n'est pas cher pour une bague en or... sauf que la bague n'est évidement pas en or mais en pur toc.

La liasse qui tombe par terre.

Un spécialité de Bolivie : Dans une rue semi déserte, une nana marche apparaît devant vous. Au moment où vous allez la croiser, un type vous double en courant et fait tomber une liasse de billets. La nana appelle le type qui n'entend rien, puis ramasse les billets. Elle compte : il y a 10 billets de 10 dollars. Elle vous propose de partager. Vous trouvez ça bizarre, mais elle vous noie sous un flot de paroles. "C'est normal on les a vu tous les deux... Si je garde tout pour moi, ça va me porter malheur..." Vous empochez les 50 dollars, mais voilà que le mec revient et réclame son fric, il précise alors qu'il y avait 200 dollars. Vous allez pour protester en disant qu'il n'y en avait que 100, mais la fille confirme et lui rend... 10 billets de 10 dollars. Vous lui tendez les 50 dollars qui était dans votre poche, mais l'autre réclame toujours la prétendue différence. Et voila que deux flics s'amènent. Vous pensez être sauvé, ils doivent connaître l'escroquerie... Et bien oui, il la connaissent tellement qu'ils sont de mèche avec les escrocs. Il vous faudra donc donner 50 dollars à un escroc sous le regard des flics qui sinon vous embarquent au poste. Grrr

La pétition payante

On vous aborde en pleine rue pour vous demander de signer une pétition pour n'importe quoi (une grande cause qui fait l'unanimité). Si vous signez on va vous réclamer un peu d'argent, soi-disant pour la cause, mais que l'escroc gardera pour lui... Mais l'affaire peut aller plus loin, les pétitionnaires se déplacent en groupes (ce sont souvent des gosses). Si vous avez le malheur de trop vous attarder, de poser des questions, bref de détournez votre attention, on va en profiter pour vous faire les poches !

La tour Eiffel à la ferraille

C'est en 1925 que le dénommé Lustig qui se prétendait comte, convoqua à Paris dans le plus grand secret d'un grand hôtel parisien, les 5 plus grands ferrailleurs du moment. Il leur expliqua que le gouvernement ne pouvait plus supporter la charge de l'entretien de la tour dont le métal était rongé par une  mystérieuse maladie. C'est le plus offrant qui devait emporter le morceau. Ce dernier fêta sa victoire au restaurant avec Lustig...  qui demanda au ferrailleur de rajouter un substantiel dessous de table en lui promettant en échange l'obtention très prochaine de la légion d'honneur ! Le lendemain le ferrailleur se ridiculisa en se rendant au ministère chercher le planning des travaux tandis que Lustig avait déjà filé vers les States, le montant de la vente de la tour Eiffel en poche !

Dans le même genre,  un dénommé Fergusson, réussit à vendre Buckingham Palace, Big Ben, et la colonne Nelson, puis il parti aux Etats-Unis où il vendra la statue de la Liberté. La Maison Blanche il se contentera de la louer ! 

Le bouquin gratuit mais payant

Très fréquent aux sorties de gare : Gare de Lyon, une dame chargée de livres me demande la direction de la gare d'Austerlitz.
" - C'est par là !"
" - Bravo, Monsieur c'était un test, c'est la semaine de la courtoisie et vous avez gagné un livre."
Et au lieu de dire merci et de déguerpir avec le bouquin, vous faites comme tout le monde, vous restez comme un con avec un livre dans la main qui ne vous branche pas forcément. Et le dialogue reprend :
"En fait, on est une association, si vous pouviez nous donnez juste 1 euros ou deux...".
J'ai rendu le bouquin à la bonne femme en la remerciant de m'avoir fait perdre mon temps... Je suppose qu'un tas de gens doivent filer de l'argent sans trop chercher à comprendre...

Le bracelet Montmartrois

Au pied de la butte, un type aborde le touriste, le noie sous un flot de paroles et lui propose des bracelets tressées. Le touriste proteste mais le type d'un geste savant lui attrape le bras et lui colle un bracelet impossible à retirer (il faudrait couper). Le type demande qu'on le paie, si le touriste refuse le ton va monter et les copains rappliquer, ça ne coûte que 2 euros, le touriste laisse tomber et donne les 2 euros. Gagne petit, certes, mais 25 par heures pendant 10 heures, ça fait quand même 500 euros.

Le caca sur la chaussure

C'est une spécialité de l'Inde. Vous marchez dans la rue. Soudain un type arrive sur vous et désigne une grosse merde venue du ciel tombée sur votre chaussure. A votre grand embarras, vous le voyez déplier un mouchoir, s'agenouiller par terre et commencer à nettoyer la godasse. Très reconnaissant, vous lui donnez quelques roupies pour le remercier et vous poursuivez votre chemin. Dix minutes plus tard, un type arrive sur vous, et vous désigne une grosse merde venue du ciel tombée sur votre chaussure...

Le coiffeur

Ça c’est de la mini escroquerie, trouvez un môme dans la rue, et proposez- lui une coupe de cheveux à l’œil (c’est la partie la plus difficile). S’il accepte, allez ensemble dans un salon de coiffure. Quand vient votre tour, vous vous faites couper les cheveux en premier, puis ensuite vous allez vous rasseoir pendant le coiffeur commencer la coupe du gosse. Laissez passer quelques instants , puis vous dites au coiffeur que vous allez faire une course et que vous revenez dans 10 minutes pour chercher le gamin. Bien sur vous ne reviendrez jamais !. Faites ça dans un quartier ou vous n’êtes pas connu quand même ! 

Le faux distributeur de billets

Bon, il faut être un peu ingénieux ! On peut parfois trouver aux puces des carcasses de distributeurs de billets ! Comment y atterrissent-elles ? Il y a tout simplement des visiteurs de bennes, qui circulent la nuit et qui encamionnent tout ce qui est négociable… Mais ce n’est même pas nécessaire pour réaliser ce qui va suivre. 

Procurez-vous 10 mètres de palissade (facile !) Découpez-y un rectangle de 80 cm/80 cm. Cet emplacement laissé libre va vous permettre d’y insérer un faux distributeur ! Ce faux distributeur sera équipé d’un ordinateur portable (dissimulé) relié à un écran (visible) c’est lui qui mimera les instructions d’un vrai distributeur de billets, (composez votre code, choisissez le montant…) Le clavier du distributeur de billets ne sera pas relié à l’ordinateur mais à une vraie calculette avec rouleau imprimante. La touche annulation sera, elle, reliée à un dispositif tout simple qui déclenchera une trappe faisant tomber la carte dans un réceptacle ! Nos escrocs sont en camionnette et en bleu de travail ! Dès que le personnel de la banque est sorti, ils placent des palissades devant le vrai distributeur de billets ! Personne n’y fait attention ! Un panneau est fixé devant  : « pour raison de travaux, le Distributeur de billets ne pourra délivrer que des billets etc..» .

Se pointe le premier client : il introduit sa carte, il lit les instructions et tape son code, celui ci va s’imprimer sur la bande de la calculette, un message va lui dire ensuite que pour des raisons techniques il ne peut poursuivre son opération et qu’il faut appuyer sur la touche annulation, il le fait et déclenche le mécanisme de capture de la carte. Un message apparaît alors « si votre carte à été avalée, inutile de faire opposition, nous vous la rendrons demain matin… » Une bonne moitié fera quand même opposition, mais pas les autres. Au petit matin nos joyeux bricoleurs, viendront enlever palissade et faux distributeur de billets, ils n’auront plus qu’à marier cartes avalées avec les codes imprimés sur la bande. Pour savoir ensuite quelles sont les cartes qui sont opposées, il suffit de tenter… un retrait !
Ils se sont quand même fait piquer. Où est la faille ? Ben ces couillons n’avait pas su où était la caméra du distributeur de billets, qui a donc enregistré le numéro d’immatriculation de la camionnette… 

Le nougat

Un type vous aborde dans la rue, et vous raconte qu'il vend du nougat pour une association... Quand vous demandez le prix du nougat, il va vous répondre un truc du genre "1.8".
Premier scénario : Vous sortez deux euros, jouez les grands seigneurs en disant au gars de garder la monnaie. Sauf que le gars vous reprend et vous explique que vous avez mal compris "1.8" ne signifie pas 1,8 euros, mais 1 barre de nougat pour 8 euros. Dans 50 % des cas le syndrome de l'engagement par palier va fonctionner et vous aller payer son nougat pas bon : 8 euros.
Deuxième scénario : Vous n'avez pas de monnaie, vous tendez 5 euros, vous attendez la monnaie. Il vous explique la confusion sur le prix. Il ne vous reste que 3 euros à donner...
Troisième scénario : Vous n'avez pas de monnaie, vous tendez 10 euros, il vous en rend deux et vous restez comme un con.
Fonctionne aussi avec des cartes postales, des peluches....

Le plan de Paris

Ne laissez jamais votre téléphone portable sur la table quand vous consommez en terrasse. Vous devenez alors une proie facile pour les voleurs "au plan" : Un type s’amène et vous demande le chemin pour aller à l'Opéra, il sort un plan de paris, vous dit qu'il ne le comprend pas, et le pose sur le téléphone. Vous le renseignez gentiment, et le gars repart avec le plan... et avev votre portable. (il existe des tas de variantes)

Parmi les variantes, en voici une assez gonflée pratiquée en gare : Un gars se pointe et vous met carrément le plan sous votre nez en vous noyant de paroles. pendant ce temps un comparse pique votre valise, (ou votre mallette, ou vous fait les poches...)

Le scam nigérian

Un jour dans votre boite mail vous recevez quelque chose qui ressemble à ça :

Bonjour - Abidjan - Cote d'ivoire, Afrique de l'Ouest - Permettez-moi de vous informer au sujet de l'entrée dans le rapport d'affaires avec vous. Je suis MOMOH de la république de cote d'ivoire, j'ai 4.5 Millions de dollars que mon défunt père a déposés dans une banque '' CITI CREDIT BANQUE de Côte d'Ivoire, Branche de Canada sur le compte d'ordre. Si vous pouvez m'aider à transférer ce fonds dans votre compte. Dès que ce fonds est confirmé sur votre compte je vais venir vous trouver dans votre pays pour prendre ma part. maintenant vous allez nous aider à ouvrir un compte pour garder l'argent pour un investissement selon vos conseils. Dore et déjà je vous donnerai 15% après la réussite du transfert ensuite 5% pour les dépenses effectuent entre temps et nous pouvons rester en tant que famille pour toujours. La première chose à faire est de m'indiquer votre n° de compte bancaire, le Nom et l'adresse de votre banque, votre adresse complète, votre numéro de téléphone afin que je puisse demander à la banque d'effectuer le transfert à l'étranger sur l'adresse de mon bénéficiaire. Ainsi si vous pouvez m'aider le Dieu tout puissant vous bénir pendant que vous comprenez mes sentiments. MOMOH

Il y a plein de variantes, mais il s’agit toujours d'une grosse somme d'argent ne pouvant sortir d'un pays africain. L’escroquerie porte le nom de "scam nigérian". C’est la version moderne d’une escroquerie connue en Europe depuis le XVIe siècle sous le nom de "prisonnière espagnole".
(Dans l'Espagne agitée de Philippe II et III, une femme de haut rang secrètement emprisonnée devait paraître aussi crédible qu'aujourd'hui une forte somme d'argent "bloquée" dans un pays d'Afrique en proie aux coups d'états meurtriers et à la corruption)

En quoi ça consiste : il y a échanges de mail, puis vu la pression et la quantité d’argent en jeu, lorsqu’on vous demande de faire un aller retour sur place, vous le faites. Une fois sur place on vous montre l’argent (des faux mais vous ne le savez pas) Manque de chance, ils sont tous maculés avec une encre spéciale qui les rend impropres à la circulation et à l’encaissement. Il existe un produit pour enlever ça mais c’est très cher (on vous fait une démo). Vous avancez de l’argent pour le produit. On vous fait lanterner, on trouve un autre prétexte pour vous faire payer autre chose... Puis des types commencent à vous croiser en proférant des menaces à peine voilées "- si t’es là pour aider les autre salauds avec qui tu étais l’autre jour, on te renvoie en France en petits morceaux..." et autres gentillesses. La pression va monter, (petits mots anonymes, coups sur la porte en pleine nuit) on va éventuellement vous coller au mur... vous vous en sortez mais vert de peur vous vous enfuyez de l’hôtel, direction l’aéroport avec pas mal de milliers d’euros en moins.

La loterie burkinabé

Il existe une version mineure du scam nigérian

On vous envoie un mail vous signalant que vous avez gagné  (par ex un home cinéma ou  une 4 x 4) au tirage organisé à Ouagadougou pour fêter (par exemple) l'implantation de la nouvelle succursale de la Ste Machin Bidule. Le truc, c'est qu'il faut aller chercher son lot à Ouaga soi-même... à moins que d'envoyer un chèque illico pour les frais d'expéditions

...et ça marche

Le gros bijou

On va la raconter sous forme d'histoire :

C'est Samedi. Un mec se drague un super canon, et devant ses réticences commence à lui dire qu'il est fou d'elle, et qu'il est prêt à lui acheter un énorme bijou. Ils se pointent donc dans une grande bijouterie,
 ils choisissent un bijou de 50 000 euros.
Au moment de payer, l'homme sort une carte bleue. Mais celle-ci est démagnétisé et ne veut rien savoirson carnet de chèques et, sans sourciller, le rédige.
Le vendeur, lui, est un peu ennuyé car c'est la première fois qu'il voit ce couple à la bijouterie.
Le dragueur s'aperçoit du malaise du vendeur et, avec beaucoup d'aplomb, lui dit:
- J'ai le sentiment, que vous pensez que ce chèque pourrait être sans provision, n'est-ce pas ?...
- Heu... Et bien...
- Bien ! Voici ce que nous allons faire : vu qu'aujourd'hui c'est samedi et que ma banque est fermée, je vous propose que vous gardiez ce chèque ainsi que le bijou. Dès lundi, procédez à son encaissement et lorsque le paiement sera honoré, faites livrer le bijou chez Mademoiselle. D'accord ?...
Le vendeur, rassuré, donne son aval à cette solution sans l'ombre d'une hésitation, assurant même, que la bijouterie prendrait à sa charge la livraison du bijou et qu'il s'assurerait en personne du bon déroulement de l'opération.
Le lundi matin, à la présentation du chèque à la banque, celui-ci est bien évidemment en bois ! Le bijoutier furibard prend le téléphone et engueule le client.
- Mais ce n'est pas grave ! Cela ne vous a rien coûté et moi j'ai baisé tout le week-end !!!... Merci beaucoup pour votre collaboration et sans rancune !

Le moldave en galère

Le monsieur est bien habillé, il aborde de préférence des retraités, explique que sa voiture a été accidenté, mais qu'il n'a pas d'euros pour payer le garagiste, il a bien des "leu" moldaves, mais personne ne les change en France. Il vous explique qu'il lui faudrait aller à l'ambassade (c'est dans le 16ème à Paris) mais qu'il n'a pas le temps... Bref il vous propose 10.000 leu moldaves et vous demande en échange 3 000 euros, il vous accompagne à la banque ou vous allez retirer de l'argent et lui donner. Vous vous retrouver avec vos 10.000 leu que vous aurez un mal fou à changer (l'ambassade ne fait pas de change) et qui ne valent que...600 euros. Bien évidemment l'arnaque n'est pas limitée à la monnaie moldave !

Le peep show 

Un peep-show c’est une petite cabine individuelle ou vous pouvez voir pour 4 euros une jeune femme se déshabiller, adopter des positions lascives, parfois s’ébattre en couple… bref ça ne dure pas très longtemps, on peut remettre 4 euros… Jusque là ça va, rien à dire... On vous propose aussi des "cabines individuelles", là vous êtes seul avec la fille, tout cela est surveillé par une caméra, mais vous n’êtes pas censé le savoir. Pour dix fois plus cher la fille va vous faire une "prestation personnalisée" ! Ça va encore ! C'est cher pour ce que c'est mais il n’y a pas d’escroquerie ! Il n’y aura pas de contact non plus (du moins en France, car à ce moment là; la sex-shop serait poursuivie pour  proxénétisme). N’empêche ! Dans certaines (je dis bien dans certaines) officines, la fille vous proposera d’aller plus loin contre quelques billets en plus : « Je sais faire plein de choses, je pratique la fellation ! » et notre naïf de rajouter 3 ou 4 billets. La fille fera effectivement une fellation… à un vibromasseur. Jamais, à aucun moment elle n’a dit qu’elle en ferait une au client… qui lui s’est fait son cinéma dans sa tête ! On peut faire évidemment un scandale à la sortie, mais les videurs sont très costauds… 

Le peep virtuel

Le peep-show a maintenant un cousin virtuel. C'est donc de chez soi que vous pourrez voir en direct sur votre écran une jolie dame avec qui vous dialoguerez pour de vrai et qui en plus va se dévoiler devant vos yeux étonnés !

L'escroquerie n'est pas dans l'offre, mais dans les conditions ! On vous propose un spectacle virtuel sans paiements par carte bleue et sans abonnement (c'est vrai). Ce qu'on ne claironne pas c'est que quand on se connecte sur ce truc, ce n'est plus le tarif Internet mais le tarif Minitel aggravé ! Les sites en questions ont semble-y-il obligation d'annoncer les tarifs ! (jusqu'à 2 euros. la minute, de mémoire). Mais la plupart du temps ce détail sans importance est carrément planqué, là ou certains n'iront jamais le chercher...

Bien sûr, vous êtes malin et vous-vous dites je ne reste que 5 minutes (juste pour ne pas mourir idiot), Et bien non, cela ne marche pas ! Les filles doivent attendre au moins 1/4 d'heures avant de se mettre à poil... et dire qu'elles sont fantastiques est très subjectif.

Comme disait Cavanna, je n'ai absolument rien contre les putes qui font correctement leur métier honnêtement... Mais ici ce n'est pas le cas !

Le petit singe !

Dans une rue parisienne très passante, un homme d'allure très correct se promène avec un petit singe sur l'épaule, inévitablement cela attire l'œil et immanquablement certains cherchent à communiquer (oh, quelle est mignonne la petite bête ! Est-ce qu'on peut la caresser, etc…) et inévitablement encore se forme un attroupement. C'est alors que l'homme déclare qu'il ne pourra malheureusement pas le garder, et qu'il cherche à le vendre. Il y a parmi les gens qui sont autour de l'homme, une femme (appelons là Paméla) qui craque pour le petit primate ! Elle demande le prix ! Ils marchandent un peu et l'affaire se fait autour de 1000 euros ! Ils vont chercher de l'argent liquide à la banque. L'affaire est-elle conclue ? Non pas tout à fait !
- Je suppose que vous avez le carnet de santé du ouistiti ?
- Absolument, mais je ne l'ai pas sur moi, donnez-moi votre adresse je vous le poste dès demain matin.

Paméla rentre chez elle avec le ouistiti, la bestiole est charmante, à ceci près qu'elle est très dissipée, ça grimpe partout, ce n'est pas très propre, faut lui mettre des couches, sinon ça va !
Quant au carnet de santé, il n'arrivera jamais !
Elle prend alors rendez-vous chez le vétérinaire ! Sitôt franchit la porte du cabinet, la vétérinaire engueule la pauvre Paméla :

- On vous a vendu ça pour un ouistiti ?
- Ben oui !
- Et bien, vous vous êtes fait avoir, un ouistiti ça à une queue, celui ci n'en a pas.

Elle cherche dans sa documentation, consulte des photos de bébés singes, puis trouve ce que c'est : un bébé macaque !

- Voilà, quand il sera adulte, il fera 60 kilos ! Petit c'est mignon, mais après c'est assez agressif, ça n'aime pas les enfants, c'est vraiment sale, ça hurle ! Normalement vous n'avez pas le droit d'en posséder chez vous, l'importation est réglementée, ou alors il lui faut une pièce spéciale avec des branchages, des plantes… La personne qui vous l'a vendu est en infraction, je vais être obligé de vous demander ses coordonnées.

Et quand Paméla lui dit que les coordonnées elle ne les a pas et que la transaction s'est effectuée en espèce dans la rue, le vétérinaire recommence à l'engueuler.

La vétérinaire a ensuite effectué des analyses afin de savoir si la bête était en bonne santé et a ensuite demandé ses intentions à la pauvre Paméla qui ne sut que répondre.

Le macaque à grandi, mais pas chez Paméla. Comme il était en bonne santé il a rejoint quelques copains et copines au zoo de Vincennes, Paméla a perdu 1000 euros qu'un inconnu a empoché avant de disparaître dans la nature...

Le rendu sur chèque

Une escroquerie en vogue (avec plusieurs variantes)

Un type répond à une annonce, on va par exemple dire l’achat d’un joli meuble ancien pour 2000 euros. L‘acheteur potentiel en question est quelque part en Afrique ou en Asie voire en Europe de l’Est, bref il est loin.

La transaction s’effectue souvent sur la base de mail, l’acheteur marchande un peu pour la forme, les deux parties se mettent d’accord pour 1900 euros payable par chèque. Quant au meuble, il sera pris en charge par un ami de l’acheteur....

L’acheteur rédige alors un chèque de 2900 euros ! (et non pas 1900 !)

Évidemment le vendeur le contacte, et l’autre dit qu’il s’est trompé qu’il n’a pas bien l’habitude avec l’euro, bref c’est pas grave, pour ne pas retarder la transaction, le vendeur peut encaisser le chèque qui sera approvisionné et quand il sera sur le compte soustraire la différence et la renvoyer par le biais de la Wester Union.

Pas de problème, on fait comme ça !

Et pendant ce temps là le chèque entame son long périple du circuit des échanges internationaux. La banque émettrice rejette le chèque à la banque française au bout de trois semaines pour contrefaçon.. Le vendeur est débité de 2900 euros

Perte sèche 1000 euros plus la valeur du meuble ! Aucun recours !!

Les comptes d'Edmond de Fourvière

Ce lundi matin un type ouvrit un compte dans une agence bancaire. Il déclara s’appeler Edmond de Fourvière et déposa une cinquantaine de chèques, que des sommes brisées, il en déposa autant le lendemain et le surlendemain. A la fin de la semaine il transféra le compte dans une banque étrangère !

Le lundi suivant, dans une autre banque il ouvrit un compte d’entreprise au nom de l’Essor du Finistère et refit le même manège…

Le lundi d’après, nouvelle banque, nouveau compte… l’entreprise D.Ferrier

Et ainsi de suite…

Parallèlement à ce petit manège monsieur Robert eu la surprise de se faire couper son courant par l’E.D.F ! Robert se met en colère, criant qu’il avait payé et que ces pratiques moyenâgeuses étaient inadmissibles ! Il demanda donc la photocopie du chèque à sa banque et constata la supercherie, son chèque établie en espaçant bien les lettres EDF avait été complété en Edmond de Fourvière.

Celui qui se cachait derrière ces curieux pseudonymes pillait tout simplement le courrier de notre fournisseur d’électricité (et pour cela il ne manquait pas d’invention dans les moyens : complicité, aspirateur sur batterie, et même le bon vieux truc de la spatule barbouillé de résine)

Dans le même genre on a eu aussi, l’ouverture du compte « Le Trésor publicitaire », les chèques venaient bien sûr du trésor public…

Les souscriptions

La souscription (on paye pour obtenir quelque chose, ou pour soutenir quelque chose) à toujours été un support d’escroquerie largement utilisé !

Envisageons plusieurs cas :

Les objets ou méthodes miraculeux.

Ils sont de 3 sortes : les porte bonheur en tout genre (mais le législateur commence à mettre son nez là-dedans) .Les remèdes paramédicaux (idem). Les objets miracles (On en finit pas d’inventer sur le papier des trucs absolument ahurissants et impensables, une boite à même réussi à vendre des robots – au sens SF du terme !) . Dans les 3 cas, ce peut-être des objets ou alors des livres, des brochures proposant des méthodes bizarroïdes (une chanteuse célèbre s’est ainsi ridiculiser en proposant un livre de remèdes ou on pouvait lire qu’il fallait par exemple se tremper le cul dans l’eau froide pour guérir des hémorroïdes !

Un petit exemple ? cliquez sur ce lien !

Les causes ciblées.

Dans ce cas il s’agit de créer une association pour la défense de quelque chose. L’association explique qu’elle a déjà fait ceci-cela et qu’elle à reçu des tas de lettres d’encouragements, mais qu’il lui manque quelques sous pour boucler son exercice et continuer la noble mission qu’elle s’est elle-même confié. On va trouver de tout : (Et certains n’hésiteront pas à se servir de nobles causes pour faire profit, cela n’a vraiment rien de drôle, ni d’insolite) Mais les « causes » qui fonctionneront le mieux sont de 2 catégories :

Les causes étonnantes

Une publicité dans un journal nous apprend que la princesse machin truc est complètement ruinée et quelle en est réduite à boire à table.. dans des verres à moutarde (imaginez l’humiliation !) La pub propose donc que pour son anniversaire toutes ses admiratrices se cotisent pour lui offrir un magnifique service en cristal, digne de son rang…. Et ça marche…

Dans le genre mélodramatique, on a vu aussi quelque temps avant la toussaint, une pub expliquant que cette pauvre chanteuse était tombée dans la misère et qu’elle était au bord du désespoir n’ayant même plus 3 sous pour emporter un chrysanthème sur la tombe de sa pauvre mère… Et ça marche…

L’invalide à la tête de bois

La plus gonflée des souscriptions, reste quand même celle-ci :
La guerre de 14-18 à été on le sait une énorme boucherie. Parmi ceux qui en sont revenus beaucoup n’étaient plus intacts. Paris en 1919 s’aperçut que sa jeunesse, non contente d’avoir été réduite en nombre était maintenant borgne, aveugle, manchote, unijambiste, cul de jatte, gazée, et j’en passe ! L’émotion était considérable, et le statut d’ancien combattant inattaquable… C’est en surfant sur cette émotion qu’un individu lança une souscription en faveur de l’invalide à la tête de bois. L’affaire fit grand bruit (il y eu même une chanson) et scandale. Pour le reste les versions divergent, les uns disent que la tentative d’escroquerie à fait un flop ! D’autres penseront le contraire,  comme moi !

Satisfait ou remboursé

Ça se passe en Australie. Des types avaient publié des publicités dans plusieurs journaux et assuraient que leur société était spécialisée dans l'importation de films pornos, et qu'ils garantissaient à leurs clients de leur fournir n'importe quelle cassette de leur choix. Les prix annoncés étaient très intéressants et des milliers de clients ont passé commande sans oublier d'envoyer leur chèque. Après plusieurs semaines d'attente, les clients ont reçu une lettre de la société leur expliquant que la loi Australienne ne permet pas l'exportation de vidéos X et que la commande ne pourra pas être honorée. La lettre était accompagnée d'un chèque de remboursement avec le montant exact de la somme qu'ils avaient payée...
Où est l'arnaque donc ?
En fait, moins de 10% des clients de cette société ont osé aller encaisser leur chèque car le nom du titulaire du compte était :
"Sodomie, Fétichisme et Perversions, S.A"
Il suffisait d'y penser...
En fait il n'y a aucune pratique frauduleuse...

* Il existe également une variante dans laquelle les chèques de remboursements étaient illustrées de scènes pornos...

Spécialités romaines pour touristes

La note du restaurant
Au restaurant au moment de la note, il n'est pas rare qu'en plein milieu de l'addition vienne s'intercaler un montant de quelques euros qui ne correspond à rien du tout. La plupart du temps les gens ne s'en aperçoivent pas (et la facture est récupérée par le personnel). Si vous demandez des explications, on va vous répondre en vous parlant de service, de taxe, de trucs absurdes puisque le service est compté plus bas... mais sauf si vous parlez italien couramment (et à ce moment là on ne vous la fera pas) ça va tourner en dialogue de sourd, personne ne sait plus dans le restaurant parler ni français, ni anglais. Il n'y a qu'en faisant un véritable scandale que la petite dame va admettre qu'il y a peut-être eut une erreur, elle rectifiera en vous traitant de tous les noms et en vous priant de ne plus remettre les pieds ici...

Le taxi
Ne payez jamais avec un billet de 50 euros. Après l'avoir accepté, le chauffeur va vous regardez d'un air contrit en vous exhibant un billet de 10 euros en vous disant dans un anglais impeccable que ça ne fait pas assez. Vous n'avez rien vu de son tour de passe-passe et il est tellement convainquant, que vous vous confondez en excuses en payant. Résultat : 40 euros de perdu. (c'est en principe beaucoup plus tard qu'on réalise qu'on s'est fait avoir "J'étais pourtant sûr d'avoir un billet de 50...")

Une copine surgie de nulle part

Sans doute avez-vous déjà reçu quelque chose qui ressemblait à ceci : (avec orthographe garantie d'origine)

"Coucou je te fais parvenir un message de la part de Sonia, c'est très important !! Elle me dit de te dire qu'elle t'attend ce soir en dialogue pour que tu puisses enfin lui dire clairement ce que tu attends d'elle. Elle se sent désemparée, et ne sait plus trop si tu tiens vraiment a la rencontrer ou si tu joues avec elle. Bref, elle t'attend ce soir en dialogue sur le bioncaxxx.com donc contacte la et dis lui ce qu'il en est vraiment. Tu sais, c'est une amie a laquelle je tiens beaucoup et ca me fait mal de la voir souffrir comme ça. Et puis, avoues que ce serait dommage de baisser les bras avant même d'avoir commence quoi que ce soit, non ? Je compte sur toi bisous Sylvie"

Aucun, intérêt sinon que de vous faire dépenser du temps d'Internet sur un serveur payant ! (escroquerie héritée du mintel)

Et pour finir : Plus c'est gros : plus ça marche !

Trouvé sur plusieurs sites "pour adultes" ! Faut quand même être gonflé, et prendre les gens pour des imbéciles, mais bon, même si seulement un type sur 200 se laisse prendre à ce piège grossier, l'escroc a le temps de se remplir les poches... et légalement, c'est inattaquable, personne n'oblige quelqu'un à donner son numéro de carte, celui qui le fait est censé le faire en toute bonne foi !